29/10/2017 09:02
«Le Vietnam est prêt à accueillir les dirigeants des 21 économies membres de l’APEC réunis en novembre à Dà Nang», a annoncé à la presse le vice-ministre des Affaires étrangères Bùi Thanh Son, président de la SOM (Conférence des hauts officiels) de l’APEC 2017.
>>APEC 2017 : une occasion en or pour le tourisme vietnamien
>>Le Vietnam contribue à la définition des orientations futures de l’APEC
>>Le Vietnam joue le rôle important dans le processus de coopération avec l'APEC
>>APEC 2017: la Russie s’intéresse aux initiatives du Vietnam

Que pourriez-vous nous dire à propos des préparatifs de la Semaine des hauts dirigeants du Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) qui se déroulera en novembre à Dà Nang ?

Dà Nang est honorée d’être la ville vietnamienne organisatrice de la Semaine des hauts dirigeants de l’APEC. En collaboration étroite avec les autorités locales, nous achevons la dernière phase des préparatifs dans tous les domaines : installations matérielles, infrastructures techniques, logistique, réception, sécurité, services de santé, information et communication, équipe de volontaires, etc. Les entreprises basées dans cette ville prennent elles-mêmes part aux préparatifs. Pour le moment, je peux vous dire que le Vietnam est prêt à accueillir les dirigeants des 21 économies membres de l’APEC ainsi que plus de 10.000 délégués.

Quelles pourraient être les difficultés rencontrées par le Vietnam dans les préparatifs et l’organisation de l’APEC 2017 ?

Cette année, la situation de l’économie mondiale et régionale a connu des évolutions rapides et complexes. Les défis sont nombreux pour le pays organisateur que nous sommes. L’économie mondiale comporte encore beaucoup de risques et reste imprévisible. Au sein de l’APEC, selon les prévisions, la croissance économique serait cette année, bien que plus élevée que la croissance mondiale, inférieure à celle espérée. Or, dès lors que la croissance mondiale ralentit, le protectionnisme commercial augmente. Les questions des changements climatiques, du vieillissement démographique, de la faible productivité du travail sont aussi des obstacles à la croissance économique régionale et mondiale.

Nous organisons les réunions de l’APEC avec des ressources limitées, mais nous voulons mettre en œuvre les meilleurs préparatifs possibles dans le souhait de laisser de bonnes impressions aux économies membres. Nous souhaitons donner aux amis internationaux l’image d’un Vietnam dynamique, moderne, innovant et profondément intégré à l’économie régionale et mondiale.