01/10/2021 13:06
Portée par le variant Delta, la quatrième vague de COVID-19 a certes porté un coup dur à la vie des Vietnamiens et à l’économie vietnamienne. Mais le pays a tenu bon, et tous les analystes s’accordent à dire que les choses reviendront très rapidement à la normale. La trajectoire de développement envisagée par le Parti reste donc d’actualité.

>>L’économie vietnamienne devrait retrouver son niveau d’avant-crise sanitaire en 2022
>>L’économie vietnamienne se redressera après la levée des restrictions sanitaires
 

Le Vietnam a effectué des campagnes de tests massifs pour détecter les porteurs du SARS-CoV-2. Photo: VOV/CVN


Les 100 millions d'habitants que compte le Vietnam sont autant de combattants prêts à repousser la pandémie et à œuvrer au développement national.

Pour Warrick Cleine, qui est le directeur exécutif de la société d’audit KPMG au Vietnam, le fait que le Vietnam ait une population majoritairement jeune est pour lui un atout incontestable. Des propos auxquels font écho ceux de Michael Kolakari, économiste en chef de la société d’investissement VinaCapital, qui estime quant à lui que compte tenu de la vitalité de sa main-d’œuvre, le Vietnam n’a rien à craindre de ses voisins de l’Asie du Sud-Est. Les multinationales sont de plus en plus nombreuses à faire confiance au pays, remarque-t-il…

Le fait est que la classe moyenne du Vietnam se développe rapidement et que la croissance continue de ses revenus stimule la consommation domestique. En parallèle, les dépenses consacrées aux infrastructures sont en constante augmentation. Pas étonnant, dès lors, que tant d’investisseurs étrangers continuent d’affluer au Vietnam.

La pandémie de COVID-19 aura eu au moins ceci de positif, qu’elle a ouvert de nouvelles opportunités, en particulier dans le domaine des technologies numériques. Selon les prévisions de la société de consultation technologique Technavio, l’industrie vietnamienne des semi-conducteurs devrait enregistrer une croissance annuelle de 19%, soit l’équivalent de 6,16 milliards d'USD, entre 2020 et 2024. Une croissance que le Parti semble avoir anticipé en écrivant dans la résolution de son XIIIe Congrès national que dans cinq ans, "les technologies numériques devront créer 30% du PIB, contre 8% actuellement".

Même en pleine pandémie, le commerce électronique vietnamien a connu la plus forte croissance de la région. Le secteur bancaire accueille désormais de nouvelles sociétés de technologies financières qui leur permettent de gérer, sur Internet, leurs dossiers en papier. Au cours des quatre premiers mois de 2021, le chiffre d’affaires à l’exportation des téléphones et des pièces détachées a augmenté de 30,7%, celui des ordinateurs de 18,2%. L’économie nationale est en fait en train de muter, passant de productions à basse technologie à de nouvelles filières à haute technologie et à haute valeur ajoutée.

Les nombreux accords de libre-échange qu’il a signés ont permis au Vietnam de maintenir sa place sur le marché mondial en pleine pandémie. Prenons le seul exemple de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne. Au cours des six premiers mois de 2021, la valeur du commerce bilatéral a atteint 27,67 milliards de dollars, soit 18,4% de plus par rapport à la même période de 2020, quand l’accord n’était pas encore en vigueur.

D’après la société d’information financière Fitch Solution, même la résurgence de l’épidémie de COVID-19 n’a pas empêché le Vietnam de drainer de gros investissements étrangers. Malgré les risques à court terme, l’économie vietnamienne devrait connaître, à moyen terme, une croissance confortable, affirme-t-elle.

Si la crise sanitaire a provoqué des difficultés inédites, elle a également attisé le feu de la force nationale et fédéré la population derrière les réformes économiques radicales du gouvernement. Le Vietnam est désormais prêt à s’adapter à la présence du coronavirus et à reprendre son envol.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.