11/06/2018 23:46
À l’occasion de la participation du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc à la séance élargie du G7 et sa visite au Canada, le site web de la Fondation Asie Pacifique du Canada (APF) a publié une interview avec le dirigeant vietnamien sur les contributions du Vietnam à cet événement et son statut sur la scène internationale.
>>L'APF Canada parle de la participation vietnamienne au Sommet du G7 élargi
>>Nguyên Xuân Phuc rencontre l'ancien PM canadien et le secrétaire général de l’OECD
>>Le PM présente des occasions d'investissement aux entreprises canadiennes

S’agissant des politiques vietnamiennes sur l’économie maritime et la protection de l’environnement marin, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné leur rôle important pour le développement durable des pays côtiers, dont le Vietnam.

Il a ensuite affirmé les immenses potentiels maritimes du Vietnam, dont une côte de 3.260 km, de riches ressources halieutiques et pétrolières. Le pays compte en outre plus de 2.770 îles et îlots, et plusieurs baies riches en potentiels touristiques avec leur beauté naturelle. Sa position géostratégique est aussi un atout car il est situé sur la route commerciale maritime reliant le Pacifique et l’Océan indien. Avec plus de 90 ports maritimes, dont des ports internationaux en eau profonde, le Vietnam possède de grandes potentialités en termes de transports maritimes et services logistiques.

Photo: VNA/CVN

L’économie maritime est ainsi une orientation stratégique de développement du Vietnam depuis des années. En 2020, les économies maritimes et littorale devraient représenter 55% du PIB national et 60% des exportations, a indiqué Nguyên Xuân Phuc. Plusieurs politiques, plans et mesures ont été lancés pour développer l’économie maritime et protéger l’environnement marin, en vue de réaliser cette vision et cet objectif, a-t-il déclaré.

Parallèlement à l’amélioration des politiques, des textes juridiques et des plans concernant les eaux et les îles, à l’application rigoureuse des lois sur la mer, les ressources naturelles et l’environnement marin, le Vietnam a signé plusieurs conventions internationales afin de créer un cadre juridique pour le développement de l’économie maritime.

Le chef du gouvernement a ensuite souligné les efforts de son pays pour renforcer la recherche et développement, l’application des sciences et technologies de la mer ; et moderniser les infrastructures dont les routes côtières et le réseau des ports maritimes... À ce jour, le Vietnam a déjà des industries maritimes compétitives telles que tourisme, aquaculture, pêche, exploration et production du pétrole et de gaz, outre 15 zones économiques côtières. Les exportations vietnamiennes de fruits de mer en 2017 se sont élevées à plus de 8,3 milliards de dollars, soit une hausse annuelle record de 19%. Au cours des cinq premiers mois de l’année 2018, elles se sont chiffrées à 3,15 milliards de dollars, soit une augmentation de 11% en un an.

Nguyên Xuân Phuc a puis souligné que la protection de l’environnement et l’écosystème marins était une mission particulièrement importante, régulière et de long terme. Selon lui, la position constante du Vietnam est de développer l’économie maritime parallèlement à la protection de l’environnement marin.

“Utilisation et exploitation” doivent aller de pair avec “protection et renouvellement”, sans privilégier la croissance plutôt que l’environnement. Tous les projets de développement de l’économie maritime doivent respecter les réglementations sur la protection de l’environnement.

Le gouvernement encourage les entreprises dans et hors du pays à investir dans le développement durable de l’économie maritime, comme la protection de l’écosystème marin, l’aquaculture durable, les énergies renouvelables, le traitement des déchets en mer, la résilience aux changements climatiques, a affirmé le Premier ministre.

Accent mis sur l'économie maritime

Le dirigeant vietnamien a aussi exprimé la volonté de Hanoï de renforcer la coopération et l’intégration internationale pour contribuer activement et responsablement à la paix et à la stabilité dans les zones maritimes. Le Vietnam soutient les efforts internationaux afin de contribuer à la garantie de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de navigation et de survol, et à la protection de l’environnement marin.

Le Vietnam est prêt à renforcer la coopération avec tous les pays et les partenaires dans le développement de l’économie maritime. Photo: VNA/CVN

Le Vietnam poursuit le règlement pacifique des différences et des différends, selon le droit international, à commencer par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, a-t-il déclaré, avant d’insister sur la nécessité de respecter les processus diplomatiques et juridiques, de renforcer la confiance mutuelle, de s’absenter de recourir à la force ou de menacer d’y recourir, d’appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et de parvenir rapidement à un Code de conduite (COC) substantiel et efficace en Mer Orientale (Mer de Chine méridionale). 

Le Vietnam est prêt à renforcer la coopération avec tous les pays et les partenaires dans le développement de l’économie maritime sur la base de l’égalité, de l’intérêt commun, du respect du droit international, pour des océans propres, pacifiques, stables et pour la prospérité commune, a souligné Nguyên Xuân Phuc.

Concernant les messages et initiatives avancées par le Vietnam lors de la séance élargie du Sommet du G7, le Premier ministre a affirmé les contributions substantielles et le sens de responsabilité du Vietnam, notamment dans la promotion de l’Accord de Paris sur le climat, la prévention de la pollution plastique en mer. Chaque année, 8 millions de tonnes de déchets plastiques terminent dans la mer.

Le Vietnam salue les initiatives du Canada et des pays du G7 pour promouvoir la coopération afin de prévenir les déchets en mer, de renforcer l’égalité des sexes, de favoriser l’accès des femmes aux ressources et services de base pour l’adaptation au changement climatique, a-t-il affirmé.

Le Vietnam a proposé à la communauté internationale de discuter de la possibilité d’un accord mondial sur la prévention des déchets plastiques en mer, similaire à l’Accord de Paris sur le climat. Le Vietnam appelle également les membres du G7 à considérer l’établissement d’un forum de coopération élargi entre les pays du G7 et les pays côtières sur le changement climatique, la montée du niveau de la mer et la protection de l’environnement et de l’écosystème marins. Ces initiatives avaient été saluées par plusieurs pays.

Le Vietnam est prêt à coopérer avec tous les pays et partenaires pour réaliser ces initiatives à travers des programmes et projets concrets et pratiques pour le développement durable et la prospérité commune de notre planète, a conclu Nguyên Xuân Phuc.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Festival de couleurs dans la vallée des fleurs de Bac Hà La vallée des fleurs de Bac Hà située dans le hameau de San Bay, district de Bac Hà, province de Lào Cai (Nord-Ouest) est considérée comme une des destinations les plus attrayantes de la région.