22/04/2021 22:35
Le ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thanh Long, a eu, jeudi 22 avril, une réunion en ligne avec son homologue cambodgien Mam Buncheng pour partager des expériences du Vietnam dans la prévention et le contrôle du COVID-19.
>>Le Vietnam offre 300.000 USD au Cambodge 
>>COVID-19 : message de sympathie au Cambodge
>>COVID-19 : le Cambodge ferme de nombreux marchés à Phnom Penh

Le ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thanh Long (2e à droite), lors d'une réunion en ligne avec son homologue cambodgien Mam Buncheng, le 22 avril.
Photo : VNA/CVN

Après avoir apprécié les efforts et les mesures prises par Phnom Penh pour contrôler l'épidémie, ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thanh Long, a partagé les expériences du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19, soulignant l'importance de la participation de l'ensemble du système politique et de la population à ce combat.

Selon le ministre vietnamien, tous les établissements qui soignent les patients atteints de COVID-19 au Vietnam se connectent en ligne pour diagnostiquer et planifier le traitement des cas graves, un fait qui a contribué au succès du pays dans la minimisation des impacts de l'épidémie.

S'il reçoit l'autorisation du Cambodge, les établissements vietnamiens se connecteront également avec leurs homologues de ce pays voisin, a-t-il suggéré.

En outre, des médecins et experts des deux côtés pourront collaborer pour augmenter l'efficacité des traitements, a-t-il proposé, assurant que le Vietnam était prêt à envoyer ses spécialistes au Cambodge si Phnom Penh le demande.

Il a également souligné que le gouvernement vietnamien prévoyait d'offrir au Cambodge 800 ventilateurs, deux millions de masques sanitaires, 300.000 masques N95 et d'autres dispositifs médicaux.

C'est la plus grande assistance que le Vietnam offre à un autre pays au service du contrôle de la pandémie, a-t-il souligné.

À cette occasion, il a proposé que le Cambodge renforce la prévention et le contrôle de la pandémie, en particulier dans les provinces  frontalières du Vietnam, en raison de la complexité de l'immigration illégale.

Le Vietnam intensifiera également les mesures anti-épidémiques dans les zones frontalières, a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre cambodgien Mam Buncheng a remercié le Vietnam pour son soutien à son pays et a affirmé que le Cambodge aurait dès que possible  une réponse officielle  à la proposition de Hanoï de fournir des dispositifs médicaux.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi