05/04/2019 22:59
Le ministère des Finances a annoncé vendredi 5 avril les résultats de la mise en œuvre des tâches financières et budgétaires au premier trimestre de 2019, notant qu’il y avait un excédent budgétaire de l’État pendant cette période.
>>Les députés discutent des prévisions budgétaires de l’État
>>Des défis dans la restructuration de la finance publique
>>Nécessité de politiques financières stables

Conférence de presse du ministère des Finances. Photo : VNA/CVN

Les recettes budgétaires totales de l’État avaient atteint 381 billions de dôngs (plus de 16,4 milliards de dollars) au cours des trois derniers mois, ce qui correspond à 27% du chiffre visé pour cette année, soit 23% de plus que le revenu annuel ciblé réalisé au cours de la même période de l’année dernière.

Cette somme, qui comprend 315,4 billions de dôngs, provient de sources intérieures, en hausse de 13,8% par rapport à l’année précédente, a-t-il précisé, ajoutant que 49 des 63 provinces et villes sous l’autorité centrale ont généré des recettes provenant de sources intérieures équivalant à plus de 24% de leurs estimations pour cette année, et 54 localités ont enregistré entre-temps une hausse de leurs revenus.

Dans le même temps, les dépenses budgétaires de l’État au cours de cette période ont dépassé les 315.000 billions de dôngs, soit 19,3% des prévisions des dépenses de cette année.

Le ministère des Finances a déclaré que les tâches de dépense avaient été effectuées conformément aux plans établis, garantissant la sécurité sociale. Comme la demande de dépenses au premier trimestre était faible, il y avait un excédent budgétaire.

Plusieurs économistes ont estimé que la restructuration du budget de l’État avait eu des résultats positifs. Les revenus provenant de sources instables ont diminué au cours du premier trimestre, y compris ceux provenant du pétrole brut (12,28 billions de dôngs, en baisse de 14,3% sur un an).

Le ministère des Finances a également admis certains problèmes majeurs tels que les pertes fiscales, les retards de paiement des taxes et les prix de transfert, ce qui obligera le secteur financier à renforcer son contrôle pour assurer la stabilité des revenus et la perception des impôts auprès des entreprises.

Les organes compétents devraient donner la priorité à la création d’un environnement optimal pour la production et les affaires afin de consolider les bases de la collecte budgétaire.

À long terme, il est nécessaire de poursuivre la restructuration économique pour capitaliser sur les avantages du Vietnam, ainsi que pour promouvoir la participation des entreprises aux étapes à forte valeur ajoutée dans les chaînes de valeur mondiales, améliorant ainsi leur efficacité opérationnelle et la compétitivité de l’économie.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.