31/07/2020 22:59
Le Vietnam a enregistré vendredi 31 juillet son premier mort dû au nouveau coronavirus, a fait savoir le sous-comité des soins médicaux du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du Covid-19.
>>Quatre cas de COVID-19 annoncés guéris
>>COVID-19 : 45 nouveaux cas d’infection confirmés vendredi matin
>>COVID-19 : le Vietnam a détecté le 48e cas d’infection

Après 99 jours sans aucun cas de transmission locale, de mi-avril à mi-juillet, le virus est réapparu le week-end dernier à Dà Nang (Centre).
Photo : VNA/CVN

Le premier mort dû au nouveau coronavirus au Vietnam est le patient nº428, âgé de 70 ans résidant dans le quartier de Minh An, à Hôi An, province de Quang Nam (Centre), avec des antécédents d’insuffisance rénale chronique et mise en dialyse rénale bihebdomadaire en plus de dix ans, tension artérielle, hypertension artérielle et insuffisance cardiaque, a précisé le sous-comité des soins médicaux du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du Covid-19. .

Transporté le 9 juillet à l’Hôpital de Dà Nang avec une sensation d’oppression à la poitrine et diagnostiqué d’insuffisance rénale chronique au stade terminal, ce patient est admis au département d’endocrinologie et d’urologie.

Il est transféré le 30 juillet à l’Hôpital central de Huê, dans la ville éponyme du Centre dans un état critique. Son cœur a cessé de battre le 31 juillet à bonne heure. Les tentatives de réanimation ont échoué et il est décédé des suites d’un infarctus du myocarde le même jour à 05h00, a-t-il ajouté.

Après 99 jours sans aucun cas de transmission locale, de mi-avril à mi-juillet, le virus est réapparu le week-end dernier à Dà Nang (Centre), et s’est propagé depuis dans certaines autres localités. Le bilan national s’établit désormais à 509 cas confirmés, dont 93 endogènes signalés depuis le 25 juillet.

Le ministère de la Santé à créer le 30 juillet dans la plus grande ville du Centre un groupe de travail composé de 65 experts médicaux d’élite et dirigé par son vice-ministre permanent Nguyên Truong Son.

Quelque 21.000 habitants de la capitale, qui ont récemment séjourné dans la station balnéaire, sont en passe d’être dépistés. La majorité des 1,1 million d’habitants de Dà Nang sont pour leur part invités à ne quitter leur domicile qu’en cas de nécessité absolue.

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam Kidong Park a déclaré que l’apparition de nouveaux cas de COVID-19 à Dà Nang n’est pas alarmante, car la virulence de cette souche n’est pas différente de celle dans d’autres pays.

Kidong Park a déclaré que le coronavirus récemment découvert à Dà Nang est assez similaire au SRAS-CoV-2 qui a causé la maladie respiratoire aiguë (Covid-19) dans d’autres pays en juillet.

Malgré les mutations qui apparaissent dans ce virus, le représentant de l’OMS a déclaré qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter outre mesure. Selon les données disponibles, le potentiel de transmission et la virulence de ce virus n’ont pas changé.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.