13/05/2021 21:37
Le commerce électronique sur les réseaux sociaux est de plus en plus populaire en Asie du Sud-Est, représentant près de 70% du marché du commerce en ligne au Vietnam...
>>E-commerce : un canal qui présente des produits vietnamiens au monde
>>Promotion du développement du commerce électronique transnational

Selon le rapport Bain & Co., la vente sur les réseaux sociaux a représenté en 2020 environ 44% des 109 milliards d’USD de revenus du marché du commerce électronique en Asie du Sud-Est.

Les clients peuvent discuter directement avec le personnel de vente ou le propriétaire du magasin sur les prix et les produits. Les relations sociales construites grâce à ces conversations personnelles sont l'un des facteurs de la popularité du commerce électronique en Asie du Sud-Est via les réseaux sociaux.

Selon le rapport de Bain & Co., le Vietnam est en tête de l'Asie du Sud-Est avec des activités de commerce électronique via des comptes sociaux, représentant 65% de la valeur totale de 22 milliards d’USD du marché du commerce électronique en 2020, soit une forte augmentation par rapport aux 4,2 milliards d’USD enregistrés en 2018.

Les ventes via des réseaux sociaux en Thaïlande sont également passées de 3 milliards d’USD en 2018 à 11 milliards en 2020, ce qui représente 50% de la valeur totale du marché du commerce électronique. Cette proportion est de 38% aux Philippines, 30% en Malaisie et 25% en Indonésie.

Les activités de commerce électronique à travers les réseaux sociaux se déroulent sous de nombreuses formes, des platesformes d'achat en groupes, des réseaux sociaux avec des fonctionnalités de vente intégrées aux petits vendeurs communiquant directement avec les clients via la fonction de chat, personnalisant l’expérience d'achat.

L'épidémie de COVID-19 a poussé de nombreuses grandes marques dans le monde telles que Chanel et Louis Vuitton ainsi que de nombreux détaillants thaïlandais célèbres à enregistrer des comptes via Line - la plateforme de réseautage social la plus populaire de ce pays.

Selon Norasit Sitivechvichit, directeur commercial de Line en Thaïlande, le nombre de comptes officiels des marques sur la plateforme Line a augmenté de 25% en 2020. Sur Line, les vendeurs doivent payer en fonction de leurs opérations, des outils de chat et du nombre d'abonnés.

Toutefois, contrairement aux principales plateformes de commerce électronique, les applications de chat social ne sont pas conçues pour la vente et n'ont pas de système de paiement associé. Par conséquent, les clients doivent utiliser des méthodes de paiement externes telles que virements bancaires ou  portefeuilles électroniques.

Les petits détaillants ou les particuliers qui vendent via les réseaux sociaux peuvent proposer des prix plus bas que le marché car il n'y a pas de taxes. Il n'est donc pas facile pour les autorités de contrôler la valeur des biens pour la perception de la taxe. 

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Cà Mau recherche des solutions pour un nouveau développement  Comme de nombreuses autres localités du pays, la province de Cà Mau est confrontée à de nombreuses difficultés dans le tourisme, en raison du COVID-19.