27/09/2021 17:21
Les évolutions compliquées de l'épidémie de COVID-19 ont fait des ravages dans un grand nombre de villes et provinces au Vietnam, notamment depuis la propagation de la 4e vague épidémique. De milliers d'enfants vietnamiens ont perdu leurs parents à cause de la pandémie.
>>S’unir pour contrôler la pandémie de COVID-19
>>Hô Chi Minh-Ville : le nombre de décès et d'hospitalisations ont tendance à diminuer

La présidente du Front de la Patrie de Hô Chi Minh-Ville, Tô Thi Bich Châu (2e à gauche), est venue offrir des cadeaux à une fille orpheline dans le 4e arrondissement, le 20 septembre.
Photo : Thu Huong/VNA/CVN

Le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales vient de publier une directive demandant aux localités de donner la priorité aux soins pour les enfants orphelins à cause du COVID-19.

Le Vietnam donne la priorité à la création de conditions pour que ces enfants  soient pris en charge par des proches ou placés dans des familles d'accueil afin de leur permettre de vivre dans un environnement familial épanouissant. L'envoi des enfants dans des établissements d'aide sociale est la dernière option.

Ledit ministère a également demandé aux villes et  provinces de promulguer des politiques et plans locaux sur le soutien, les soins et l'éducation immédiats et à long terme en leur faveur.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.