24/04/2019 00:34
Les localités doivent prendre des mesures plus énergiques pour faire retirer le "carton jaune" émis par la Commission européenne sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), a déclaré le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Phung Duc Tiên.

>>Quang Tri renforce la surveillance satellitaire des bateaux de pêche
>>La Thaïlande et l'UE discutent de la pêche INN
>>Le Vietnam met le cap sur la pêche durable
 

Le Vietnam a pris une série de mesures pour lutter contre la pêche INN.
Photo: VNA/CVN


S’exprimant lors d’une conférence organisée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD) mardi 23 avril à Hanoï, le vice-ministre Phùng Duc Tiên a indiqué que suite aux inspections, les localités du pays n’avaient pas encore mis en œuvre des mesures suffisamment drastiques pour traiter cet avertissement.

L’infrastructure des abris contre les typhons pour les navires n’a pas satisfait aux exigences, tandis que la modernisation des ports de pêche et de la logistique de pêche n’a pas fait l’objet d’une attention adéquate, les ressources humaines pour la gestion de la pêche ne sont pas suffisantes et le taux de navires conservant les registres de pêche requis n’a atteint que 21,2%, a-t-il dit.

Cela a eu pour résultat que la traçabilité des fruits de mer pêchés était inférieure aux exigences de la Commission européenne, a-t-il noté.

Le chef adjoint de la Direction des pêches, Nguyên Quang Hung, a souligné la nécessité de sensibiliser les agences de gestion de la pêche à tous les niveaux et les communautés de pêche à la lutte contre la pêche INN.

Les recommandations de la Commission européenne ont été intégrées à la Loi sur la pêche de 2017 et aux documents guidant l’application des textes du gouvernement et du MARD, a-t-il fait savoir.

La violation des navires de pêche dans les eaux des pays insulaires du Pacifique a presque cessé, alors que l’inspection et le contrôle des navires de pêche opérant en mer ont progressé, a-t-il poursuivi.

Il a toutefois noté que les violations n’étaient pas traitées de manière rigoureuse conformément aux instructions du gouvernement et du Premier ministre, d’où le manque d’efficacité de la prévention de l’expploitation illégalent des fruits de mer dans des eaux étrangères.

En outre, la violation des règles par les navires de pêche en eaux étrangères reste un problème complexe, les systèmes de surveillance des navires de pêche ne sont pas encore conformes aux exigences, le contrôle des navires de pêche entrant et sortant des ports est faible et la certification des produits aquatiques reste limitée, a-t-il ajouté.

Nguyên Quang Hung a indiqué que, vers la fin du mois de mai au début du mois de juin 2019, une délégation de la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la CE (DG-MARE) se rendra au Vietnam pour inspecter l’application des recommandations relatives à la lutte contre la pêche INN.

Le responsable  a exhorté les ministères et les secteurs concernés à l’échelle nationale et les autorités des 28 localités côtières à redoubler d’efforts et à mobiliser des ressources pour mener efficacement leurs travaux.

Le 23 octobre 2017, la Commission européenne a lancé un avertissement au Vietnam au motif que le pays n’a pas fait assez aux yeux de Bruxelles pour combattre la pêche INN. Elle a proposé à ce stade de coopérer avec le Vietnam pour améliorer la situation.

Si les problèmes sont résolus, le pays concerné recevra un "carton vert" ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE. 


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.