26/06/2021 15:45
La nouvelle vague de pandémie de COVID-19 ajoute son lot de difficultés pour le Vietnam. Le gouvernement vient notamment de réduire pour la troisième le prix de l'électricité. Andrew Jeffries, directeur de la Banque asiatique de développement (BAD) au Vietnam, a quant à lui évalué et proposé des idées pour un nouveau plan de soutien.
>>La BAD, partenaire important de Hô Chi Minh-Ville
>>Vietnam - BAD : 5 millions d’USD pour soutenir les PME
>>La BAD fournit une aide de 2,5 millions d'USD pour aider le Vietnam

Andrew Jeffries, directeur national de la Banque asiatique de développement au Vietnam. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

La croissance économique du Vietnam devrait rebondir à 6,7% cette année malgré la récente résurgence de la pandémie du nouveau coronavirus dans les pays voisins. Ce taux pourrait passer à 7,0% l’an prochain, selon un récent rapport de la Banque asiatique de développement.

"La consommation intérieure stagnante et la faible demande extérieure provoquée par la pandémie de COVID-19 ont ralenti l’économie du Vietnam l’année dernière, mais la dynamique de croissance restera forte cette année et l’an prochain, rendue possible par le succès du pays dans le contrôle de la propagation du virus. Des risques importants demeureront encore cette année et l’an prochain, notamment l’émergence de nouvelles variantes ainsi qu’un retard dans le plan de vaccination du gouvernement".

C’est ce qu’a déclaré Andrew Jeffries, directeur national de la Banque asiatique de développement (BAD) au Vietnam, lors du récent point presse pour le lancement du rapport "Perspectives de développement de l’Asie 2021" (Asian Development Outlook - ADO 2021) à Hanoï.

D’après lui, au cours des cinq premiers mois de 2021, l'économie vietnamienne avait connu de nombreux signes positifs en termes d'exportations, d'investissements étrangers et de ventes au détail. Cependant, la quatrième vague de COVID-19 affecte les grandes villes telles que Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, ainsi que les zones industrielles de Bac Giang et Bac Ninh. Il s’agit des centres de production de nombreux composants importants de la chaîne d'approvisionnement électronique, a-t-il ajouté.

"Le Vietnam avait toutes les conditions pour réaliser son double objectif de prévention de l’épidémie et de croissance économique en 2021. Des baisses de taux d'intérêt directeurs ainsi que la mise en œuvre de plans de crédit et de mesures de soutien budgétaire ont permis aux entreprises de + respirer + facilement en ces temps difficiles", affirme-t-il.

Le transfert d'argent peut aider rapidement les démunis et les groupes vulnérables. Il est ainsi important de décaisser le plutôt possible les aides financières et d’assouplir les critères des programmes de soutien.

L’épidémie de COVID-19 a affecté fortement les entreprises, en particulier celles des secteurs de l’aviation, du tourisme et des services. Selon Andrew Jeffries, le gouvernement vietnamien a appliqué une réduction de 50% de redevances d’atterrissage et de stationnement, ainsi que d’autres prestations pour les vols domestiques, et de 30% de taxes sur le kérosène des avions.

L’épidémie de COVID-19 a affecté fortement les entreprises, en particulier celles du secteur de l’aviation. Photo : V.Châu/CVN

Il est important que le gouvernement mette en place des mesures de soutien pour maintenir les ressources humaines vitales pour reconstruire ce secteur, a-t-il insisté. Il vaudrait mieux que le gouvernement ait un plan pour reconstruire ce secteur dès maintenant sans avoir à attendre la disparition totale du virus ou la réouverture des frontières.

Récemment, la compagnie aérienne nationale du Vietnam (Vietnam Airlines) a mis en application les mesures préventives contre le COVID-19 de niveau deux pour tous ses vols domestiques, en vue d’assurer une sécurité optimale. Il s’agit de vérifier strictement les déclarations médicales de chacun et de mesurer la température des passagers avant chaque vol, sans oublier le droit de refuser le transport de tout ceux présentant des signes d'une santé anormale, et l’installation d’un tapis de stérilisation à l'entrée de l'avion, pour ne citer qu’elles.

En ce qui concerne la vaccination, le passeport vaccinal apparaît comme la meilleure solution à une reprise des voyages internationaux. L’objectif est de limiter au maximum les risques.

Réagir rapidement pour maintenir
la résilience de l’économie

 
Réduction des taux d'intérêt ; prolongation du délai de paiement des impôts en faveur des entreprises impactées par la pandémie de COVID-19, des PME en particulier… Le gouvernement vietnamien a réagi rapidement pour assurer la résilience de l'économie. Le directeur de la BAD au Vietnam a souligné que le gouvernement pourrait même étendre l'aide sociale afin de renforcer davantage la résilience de l'économie. L'expérience du passé montre que tout choc économique touchera plus durement les groupes les plus démunis et les plus vulnérables.

En vue d’atteindre le double objectif, le gouvernement vietnamien doit développer le secteur privé, renforcer l’application des technologies, notamment la transformation numérique, sans oublier d’accélérer la vaccination anti-COVID-19 et prendre des mesures pour attirer davantage les fonds d'investissement directs étrangers. Il est également nécessaire de mettre en œuvre des mesures fiscales et monétaires adéquates, a-t-il ajouté.

Une étude de la BAD montre que le COVID-19 a un impact énorme sur le revenu et la vie quotidienne des Vietnamiens. Les groupes des travailleurs en situation précaire devrait subir une réduction de 10,2% de leur revenu. Ainsi, le taux de foyers démunis devrait s’élever à 40%. C’est-à-dire que le pays comptera en moyenne près de 1,7 million de personnes démunies supplémentaires. La population la plus touchée est celle vivant à la campagne, en région reculée et lointaines ou les personnes appartenant aux ethnies minoritaires.

Câm Sa/CVN
 
* Article publié dans le cadre la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental  N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures pour remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, débloquer les investissements publics et   assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.