29/06/2021 11:21
L’Institut de chimie de l’Académie des sciences et des technologies du Vietnam (VAST) a réussi à concevoir en laboratoire une nouvelle méthode de synthétisation du favipiravir qui pourrait être un bon candidat pour le traitement du COVID-19 causé par le SARS-CoV-2, a fait savoir lundi 28 juin la VAST.
>>Le Vietnam attend désormais 6 millions de doses de vaccins anti-COVID-19
>>Le Vietnam a la capacité de produire des vaccins contre le COVID-19

Recherche en laboratoire à l’Institut de chimie relevant de l’Académie des sciences et des technologies du Vietnam.
Photo : VAST/CVN

Le favipiravir est un médicament antiviral analogue du remdesivir, un inhibiteur puissant de la réplication du SRAS-CoV-2 dans les voies nasales et bronchiques humaines. Destiné à être administré par voie orale, le favipiravir a été utilisé pour la première fois contre le virus SARS-CoV-2 à Wuhan, en Chine.

Cet inhibiteur antiviral est un complément important aux vaccins disponibles pour la vaccination anti-COVID-19 et a été utilisé en Italie, au Japon, en Russie et dans un certain nombre d’autres pays.

Les résultats des recherches de l’Institut de chimie ont contribué efforts conjoints des scientifiques vietnamiens dans la recherche et le développement de médicaments, de vaccins et de produits biologiques pour la prévention et le contrôle de l’épidémie de COVID-19.

Dans les temps à venir, les scientifiques de l’Institut de chimie continueront à perfectionner et à augmenter l’envergure du processus de synthèse de ce médicament.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.