23/12/2019 23:16
Les deux géants de l’équipement sportif, Adidas et Nike, passent à la vitesse supérieure en termes de productivité au Vietnam.

>>Chaussures et sacs : l’objectif annuel de 21,5 milliards d'USD d’exportation
>>Concurrence féroce sur le marché vietnamien des articles de sport
 

Le Vietnam est devenu l’un des principaux fournisseurs de chaussures d’Adidas depuis 2012. Photo : NLD/CVN


Les usines de haute technologie s'inscrivent dans la volonté du distributeur allemand d’articles de sport Adidas, afin de répondre à l’approvisionnement plus rapide de produits sur les grands marchés, de réduire les coûts de transport et de main-d'œuvre en Asie. Adidas ambitionne de construire un réseau d'usines sur ce modèle dans le monde entier.

D’après Martin Shankland, directeur des opérations d'Adidas, les usines équipées de robots aident le groupe à améliorer son expertise dans la fabrication créative. La société espère pouvoir raccourcir considérablement le délai de l'idée au lancement sur le marché des produits en appliquant la technologie Speedfactory. Cette technologie sera transférée aux fournisseurs d’Adidas au Vietnam et en Chine dès cette année.

Adidas compte actuellement une centaine de fournisseurs dans le monde. Le Vietnam est devenu l’un de ses principaux fournisseurs de chaussures depuis 2012. La production de chaussures de la marque dans le pays ne cesse d'augmenter au cours de ces dernières années, atteignant 44% en 2017.

Pour sa part, le distributeur américain Nike, redoutable concurrent d'Adidas, augmente également sa production au Vietnam. Chris Helzer, son vice-président a révélé qu'en 2020, ce groupe fêtera les 25 ans de leur installation au Vietnam. Ce dernier est le plus important marché pour le groupe en matière de production et d'exportation. En effet, environ 50% de leurs produits sont fabriqués au Vietnam.

Bien que les coûts de main-d'œuvre au Vietnam augmentent, ils sont toujours inférieurs à ceux de la Chine et de la Thaïlande. Les opportunités sont par conséquent, énormes pour les grandes marques et les entreprises vietnamiennes. Cependant, les entreprises nationales peinent à profiter de ces opportunités.

Selon Phan Thi Thanh Xuân, vice-présidente, secrétaire générale de l'Association vietnamienne du cuir, des chaussures et des sacs (LEFASO), les produits en cuir et les chaussures bénéficient d’une nette réduction d'impôts à la suite de l’entrée en vigueur de l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP). Grâce à cet accord, le Vietnam attire beaucoup d'investisseurs étrangers dans le secteur de la chaussure. En plus, les exportations vers les pays qui ont adopté l’accord CPTPP ne cesseront d’accroître dans les années à venir. "Cependant, pour en tirer parti, LEFASO et ses entreprises membres doivent traiter des lacunes concernant le label, les matières premières et la technologie", a-t-elle déclaré.
 

Quynh Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Cho Gò, le marché qui se tient uniquement le Jour de l’An Le marché Gò, qui se tient dans le hameau de Phong Thanh, bourg de Tuy Phuoc, province de Binh Dinh, est unique au Vietnam. Il ne se tient que le premier Jour de l’An.