02/09/2021 20:04
Alors qu’au Vietnam, tout le système politique et toute la population combattent jour et nuit pour contenir la 4e vague de COVID-19, les forces hostiles diffusent de fausses informations pour décrédibiliser les autorités vietnamiennes.
>>Lutter ensemble contre la diffusion de fausses informations
>>Lutte anti-COVID : le Vietnam intensifie les mesures contre les fausses nouvelles
>>Le post-COVID-19 au Vietnam : la vérité est toujours gagnante

Depuis des mois, les professionnels de santé, les agents de sécurité et l’armée s’appliquent à soigner les patients, à isoler les sources d’infection et veillent à ce que personne ne reste sur la touche. Les bénévoles distribuent des produits essentiels, aident à faire les courses des habitants confinés et tentent de soulager les familles dans la douloureuse épreuve du décès de leurs proches.

Malgré la  mobilisation de la société vietnamienne, certains internautes hostiles ont affirmé que la lutte menée par le Vietnam ne serait que de la poudre aux yeux pour la communauté internationale et que le déploiement de l’armée à Hô Chi Minh-ville et dans les provinces méridionales aurait un tout autre objectif que celui de venir en aide à la population. D’autres encore ont déploré la stratégie vaccinale du pays et remis en cause les actions du gouvernement. 

Un hôpital de 500 lits pour le traitement des malades du COVID-19 à Hanoï est mis en service au 587, rue Tam Trinh, dans l'arrondissement de Hoàng Mai. 
Photo : VNA/CVN

Certains medias étrangers comme Radio Free Asia (RFA), Radio France Internationale (RFI) ou encore la BBC ont vivement critiqué les mesures de distanciation sociale appliquées dans les localités durement frappées par la quatrième vague, estimant qu’il s’agissait là de "solutions irrationnelles et inefficaces", oubliant par la même que de nombreux pays européens avaient opté pour ces mêmes mesures.

Or, la réalité est tout autre. Les mesures restrictives imposées par le  gouvernement vietnamien ont été rendues nécessaires en raison de la gravité de la situation épidémique observée dans certaines provinces du pays. Si elles n’avaient pas été prises, le nombre de cas de contaminations aurait assurément été bien plus élevé.  L’intervention des militaires n’a pour seul objectif que de faire respecter les consignes sanitaires et d’aider à l’approvisionnement en nourriture et en produits essentiels des habitants se trouvant dans les zones confinées.

Vaccination contre le COVID-19 au Vietnam.
Photo : baochinhphu.vn

Pour protéger la santé publique, le ministère de la Santé diffuse en continu le "message de 5K" (port du masque, désinfection régulière, espace interpersonnel, déclaration sanitaire, non rassemblement). À l’instar des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Israël et d’autres pays qui ont observé l’efficacité de la vaccination anti-Covid-19, le Vietnam accélère sa campagne vaccinale pour obtenir dans les meilleurs délais l’immunité collective.

Il est nécessaire de comprendre que la seule motivation des forces hostiles est d’affaiblir la confiance  de la population envers l’État. 

Mais les Vietnamiens, épris de paix et armés d’un sens élevé de justice ne se laissent pas berner par ces informations fallacieuses. C’est ensemble que le peuple et l’État mènent le combat contre la pandémie et c’est ensemble qu’ils vaincront.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.