16/01/2017 22:50
La conférence récapitulative sur la production et l’exportation de noix de cajou et les orientations pour 2017 a été organisée le 16 janvier à Hô Chi Minh-Ville par l’Association de la noix de cajou du Vietnam (Vinacas).

>>Vietnam : belles opportunités pour l’export de la noix de cajou
>>Le Vietnam devrait importer 150.000 tonnes de noix de cajou brute

 

Conférence récapitulative sur la production et l’exportation de la noix de cajou et les orientations pour 2017, le 16 janvier à Hô Chi Minh-Ville.


Selon cette dernière, le Vietnam a exporté en 2016 quelque 347.000 tonnes de noix de cajou pour plus de 2,84 milliards de dollars, établissant ainsi un nouveau record et reconduisant le Vietnam en tant que premier exportateur mondial.

Selon le Conseil général de la noix de cajou (GCC), le Vietnam est le 3e producteur mondial pour la campagne 2015-2016 (475.000 tonnes), derrière l’Inde (725.000 tonnes) et la Côte d’Ivoire (719.000 tonnes). Toutefois, il est le premier exportateur mondial avec une croissance annuelle de 5,6% en volume et de 18,4% en montant. L’exportation de cette noix, y compris ses produits dérivés, a dégagé 3,1 milliards de dollars.

S’agissant des orientations de l’exportation pour 2017, la Vinacas est plutôt optimiste avec des objectifs de 360.000 tonnes et de 3 milliards de dollars.

Pour les atteindre, la Vinacas a demandé au ministère de l’Agriculture et du Développement rural et autres organismes concernés de faciliter l’accès des producteurs au crédit bancaire, en particulier pour le financement de l’application des bonnes pratiques agricoles, afin de permettre aux entreprises d’améliorer leur compétitivité.

Elle a également sollicité du ministère de l’Industrie et du Commerce l’élaboration d’un programme de valorisation de l’image de la noix de cajou du Vietnam sur le plan national.

Texte et photo: Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.