14/06/2021 17:50
De nombreuses entreprises chinoises ont choisi le Vietnam comme première destination en cette période de tensions commerciales, selon The Diplomat.

>>IDE : plus de 6 milliards d'USD injectés dans les ZI et ZE du Vietnam en cinq mois
>>Binh Duong cherche à attirer des investisseurs italiens
 

Capture d'écran de l'article dans le site The Diplomat.
Photo : Hoàng Phuong/CVN


La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et la pandémie de COVID-19 ont conduit les entreprises à rechercher des partenaires en dehors de la Chine pour diversifier les chaînes d'approvisionnement de leurs entreprises. Dans un tel contexte, la stratégie "Chine + 1" a été crée.

Plus précisément, les entreprises multinationales cherchent à rediriger leurs centres de production et de distribution vers quelques pays voisins de la Chine, poussant un certain nombre de pays asiatiques tels que la Thaïlande, la Malaisie et le Vietnam à élaborer des plans pour attirer les capitaux d'investissement de ces entreprises.

Le Vietnam est un pays voisin de la Chine et constitue un élément important de la stratégie "Chine +1" non seulement pour les entreprises occidentales mais aussi chinoises. Les infrastructures de transport du Vietnam étant encore limitées, le gouvernement vietnamien a lancé une feuille de route pour élaborer un plan directeur sur celles-ci avec vision à l'horizon 2030,  qui prévoit de construire 5.000 km d'autoroutes, des ports en eau profonde, des lignes ferroviaires à grande vitesse et d'achever l'aéroport international de Long Thành près de Hô Chi Minh-Ville.

 

Le Vietnam devient une destination de choix pour de nombreux investisseurs.
Photo : VNA/CVN


Ce sont tous des projets nationaux clés, car les ports internationaux du Vietnam sont actuellement surchargés et ne peuvent répondre à la demande croissante de production et d'exportation.

Certaines entreprises chinoises ont choisi le Vietnam comme première destination en cette période de tensions commerciales. On peut citer HL Corp, un fabricant de pièces de bicyclettes ; Shenzhen H&T Intelligent Controls, société spécialisée dans les contrôleurs intelligents ; et TCL Technology, un fabricant d'électronique.

La stratégie "Chine +1" fonctionne pour certaines entreprises. Un facteur clé déterminant la durabilité de cette stratégie est la vitesse d'achèvement du processus de construction d’infrastructures et de développement des économies en dehors de la Chine.

Les entreprises qui choisissent de diversifier leurs chaînes d'approvisionnement dans les pays d'Asie du Sud-Est continueront probablement d'atteindre d'autres pays asiatiques. Par ailleurs, l’accord de partenariat économique régional global (RCEP) signé en novembre 2020 permettra aux entreprises disposant de chaînes d'approvisionnement centralisées dans les pays asiatiques d'utiliser des règles d'origine communes pour l'ensemble du bloc. Cela signifie que l'accord permettra aux pays du RCEP de n'utiliser qu'un seul certificat d'origine.

On peut dire que la stratégie "Chine +1" est devenue une incitation pour les entreprises à investir dans les pays asiatiques et devrait se poursuivre sur le long terme. Même si certaines entreprises concentrent davantage leur production en Chine à court terme, des pays comme la Thaïlande, la Malaisie et le Vietnam continueront d'être un choix attrayant pour les investisseurs. Surtout quand ces pays d'Asie du Sud-Est continuent d'accélérer le processus de construction, de développement d'infrastructures et d'amélioration des  capacités de production.


CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.