01/02/2020 17:22
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a signé samedi 1er février une décision sur la déclaration de l’épidémie d’infection respiratoire aiguë causée par une nouvelle souche de coronavirus au Vietnam.
>>Coronavirus : les premiers rapatriés confinés dans un centre de vacances
>>Nouveau coronavirus : le Vietnam signale un nouveau cas

Une vidéoconférence nationale sur le nouveau coronavirus a été organisée le 1er février. Photo : VNA/CVN

Selon cette décision numérotée 173/QD-TTg, l’épidémie a commencé le 23 janvier 2020 où le Vietnam a détecté deux premiers cas de contamination. À ce jour, le pays recense six cas, dont deux Chinois et quatre Vietnamiens, à Khanh Hoà, Thanh Hoa (Centre) et Vinh Phuc (Nord).

Auparavant, le Premier ministre a signé une directive numérotée 06/CT-Ttg sur la multiplication des mesures de prévention et de lutte contre le nouveau coronavirus.

Selon ce document, le Premier ministre demande aux ministères et autres organes, aux Comités populaires locaux, aux particuliers et organisations de respecter strictement les directives sur ce sujet, de prendre toutes mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé des habitants. Il leur ordonne d’élaborer des plans détaillés pour empêcher la propagation du virus.

Parmi les mesures avancées figurent la suspension des vols de et vers les zones chinoises touchées, la suspension de l’octroi des visas touristiques aux étrangers (les Chinois inclus) séjournant ou ayant séjourné en Chine ces deux dernières semaines, la suspension des fêtes prévues prochainement, le port des masques dans les lieux publics, l’interdiction de l’augmentation des prix des masques et des matériels médicaux au service de la prévention et de la lutte contre l’épidémie...

Désinfection à la porte-frontière internationale Thanh Thuy (province septentrionale de Hà Giang), localité limitrophe de la Chine, le 31 janvier.
Photo : Nguyên Chiên/VNA/CVN

Le Premier ministre demande également aux organes compétents de contrôler strictement les passages frotanliers, de ne pas envoyer de travailleurs vietnamiens en Chine, de surveiller strictement les cas suspects pendant 14 jours, de lancer des opérations de décontamination....

Le chef du gouvernement appelle les habitants à observer les instructions des organes compétents et de collaborer avec eux dans la réalisation des mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus.

Selon un rapport du ministère vietnamien de la Santé, à 08h30 le 1er février 2020, l'épidémie de coronavirus qui est apparue dans le Centre de la Chine a fait 259 morts dans l'ensemble de ce pays. 11.949 cas de contamination ont été recensés dans le monde, dont 11.791 cas en Chine. Outre la Chine continentale, l’épidémie a touché 26 pays et territoires.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.