18/05/2021 17:46
Malgré le COVID-19, les Vietnamiens d'outre mer transfèrent toujours plus d'argent au pays, avec 17 milliards d’USD en 2020, classant le pays parmi les 10 premiers en termes de transferts de fonds de sa diaspora.
>>Bloomberg : nouveau record d'envois de fonds des Viêt kiêu à Hô Chi Minh-Ville
>>La Banque mondiale prévoit une forte baisse des envois de fonds au Vietnam
>>Envoi de fonds de la diaspora: le Vietnam dans le top 10 en une décennie

Les Vietnamiens d'outre-mer ont renvoyé au pays 17,2 milliards d’USD sur l'ensemble de l’année 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon un nouveau rapport publié en mai 2021 par la Banque mondiale et Knomad, les Vietnamiens d'outre-mer ont renvoyé au pays 17,2 milliards d’USD sur l'ensemble de l’année 2020, soit une légère augmentation de près de 3% par rapport à 2019.

Dans le contexte de crise sanitaire, la croissance des envois de fonds en 2020 est inférieure aux 6% des années précédentes, mais toujours plus positive que les prévisions précédentes. La dernière fois, la Banque mondiale avait en effet estimé que les envois de fonds au Vietnam au cours des 10 premiers mois de 2020 avaient diminué de 7% par rapport à 2019.

En 2020, le Vietnam continue de faire partie du groupe des 10 plus grands destinataires d'envois de fonds et se classe troisième en Asie de l'Est - Pacifique, après la Chine et les Philippines. Avec des envois de fonds vers le pays équivalant à 5% du PIB en 2020, le Vietnam figure également dans le top 10 des pays ayant la plus forte proportion d'envois de fonds par rapport au PIB.

Dans ce rapport, la Banque mondiale a estimé que, malgré les prévisions précédentes, les envois de fonds ont été versés aux pays qui s'étaient rétablis pendant la crise du COVID-19. En 2020, les envois de fonds vers les pays à revenu bas et intermédiaire ont atteint 540 milliards d'USD, soit une légère baisse de 1,6% par rapport à 2019.

Cette réduction est bien inférieure à la diminution de 11% du total des investissements directs étrangers (IDE) et de l’aide publique au développement (APD) dans ces pays. En excluant la Chine, les flux d'IDE vers les pays à revenu bas  et intermédiaire ont diminué de plus de 30% en 2020. Ainsi, les envois de fonds vers ces pays ont dépassé, pour la première fois en 2020, le total des IDE et de l'APD. Cela montre le rôle de plus en plus important des transferts de fonds et les systèmes de protection sociale de ces pays, a déclaré la Banque mondiale.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.