25/08/2020 15:27
En tant que partenaire fiable et membre responsable de la communauté internationale, le Vietnam a activement participé et contribué efficacement au mécanisme de coopération Mékong - Lancang (MLC) dès les premiers jours de sa création, a déclaré le vice-ministre permanent des Affaires étrangères Bùi Thanh Son.
>>La Chine avance des propositions pour promouvoir la coopération Mékong-Lancang
>>Le PM thaïlandais propose quatre domaines de coopération Mékong - Lancang
>>Le Vietnam et les 5 pays du Mékong cherchent à faire face aux défis 

Dans une interview accordée à l'Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à l'occasion de la troisième réunion virtuelle des dirigeants de la coopération Mékong-Lancang le 24 août, Bùi Thanh Son a déclaré que les ministères et secteurs vietnamiens avaient activement participé à la rédaction de documents dans un esprit constructif et coopératif, pour les intérêts commun de toute la région.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (centre) assiste à la troisième réunion virtuelle des dirigeants de la coopération Mékong-Lancang. Photo : VNA/CVN

Lors de l’événement, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et les hauts dirigeants d’autres pays membres ont discuté des problèmes majeurs affectant le développement durable de la région et des solutions nécessaires aux défis connexes, a souligné le vice-ministre. La réunion s'est concentrée sur l'examen de la mise en œuvre du premier plan de coopération quinquennal au cours de la période 2018-2022 entre ses six pays membres - Chine, Cambodge, Myanmar, Laos, Thaïlande et Vietnam, et leurs futures orientations de coopération, a-t-il noté.

Les dirigeants ont apprécié la mise en œuvre pratique et efficace de la coopération dans les trois piliers clés que sont la sécurité et la politique, l'économie et le développement durable, et les échanges culturels entre les pays membres de la MLC, en particulier le Plan d'action de la MLC pour 2018-2020, qui a profité aux populations et entreprises. La coopération étroite et efficace entre les pays membres a également été clairement montrée dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 ces derniers temps, a-t-il déclaré.

Les dirigeants ont également salué les réalisations de la coopération régionale au cours des deux dernières années, a déclaré Bùi Thanh Son, notant que les pays ont mis en œuvre plus de 300 projets d'assistance technique dans des domaines, notamment le commerce, l'investissement, le tourisme, l'agriculture et la gestion des ressources en eau. Un certain nombre de centres de coopération spécialisés tels que le Centre mondial d'études du Mékong, le Centre de coopération pour les ressources en eau, le Centre de coopération environnementale et le Centre de coopération agricole, ont été créés et ont connu un fonctionnement stable, a-t-il déclaré.

Relever les défis 

Les dirigeants ont affirmé leur détermination à promouvoir la coopération pour relever les défis environnementaux et socio-économiques auxquels les pays sont confrontés, en élargissant la coopération dans les trois principaux piliers et cinq domaines prioritaires, notamment la connectivité, la coopération en matière de capacité de production, la coopération économique transfrontalière, l'agriculture et la réduction de la pauvreté et la gestion des ressources en eau.

Les faits saillants qui ont été convenus par les dirigeants lors de la réunion comprennent le renforcement de la coopération en matière de santé publique pour répondre à la pandémie de COVID-19 via des activités de recherche conjointes, un dialogue politique et le partage d'expériences en matière de prévention et de contrôle des maladies, en améliorant la capacité des pays à gérer problèmes médicaux urgents et garantir l'égalité d'accès aux vaccins et aux médicaments.

Le développement des infrastructures, l'économie numérique et l'agriculture de haute technologie, l'adaptation au changement climatique, la gestion de l'environnement, la garantie de la stabilité de la production et des chaînes d'approvisionnement régionales, et la coopération en matière d'éducation-formation et de développement des ressources humaines étaient également des questions clés mises sur la table, a déclaré Bùi Thanh Son. Selon lui, la réunion a passé beaucoup de temps à discuter de la coopération dans la gestion des ressources en eau dans le Mékong, et les dirigeants ont convenu de renforcer davantage la coopération dans la gestion et l'utilisation durable des ressources en eau du Mékong.

Les six pays organiseront une réunion ministérielle périodique de la MLC sur la coopération en matière de ressources en eau, favoriseront le dialogue politique, partageront des informations, des données et des expériences en matière de gestion transfrontalière de l'eau, créeront un canal d'échange d'informations sur les ressources en eau, mèneront des études conjointes sur les ressources en eau du Mékong et des activités de collaboration sur l'adaptation au changement climatique, la sécurité des barrages hydroélectriques et la gestion des inondations et des sécheresses. Les dirigeants ont également beaucoup apprécié la proposition de créer un centre de données hydrologiques et de partager les sources de données pour les pays du Mékong dans un contexte de sécheresse sévère.

VNACVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.