26/07/2020 16:58
Le Vietnam fête cette année le 25e anniversaire de son adhésion à l'ASEAN (28 juillet). À cette occasion, le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyên Quôc Dung, a accordé une interview à la presse sur les réalisations du Vietnam et le rôle de l’ASEAN pour le pays.
>>ASEAN 2020 : le Laos apprécie les contributions et le rôle du Vietnam
>>Le Vietnam contribue grandement à la croissance économique de l’ASEAN

Le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung, chef de l'ASEAN SOM Vietnam, le 16 juillet lors une réunion en ligne des hauts officiels de l'ASEAN.
Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Le vice-ministre Nguyên Quôc Dung, également chef des hauts officiels vietnamiens chargés des affaires liées à  Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) a déclaré que l’ASEAN et le Vietnam avaient connu de grands changements ces 25 dernières années. L’ASEAN est aujourd’hui une organisation régionale dynamique et créative qui attire l’attention et la coopération de la communauté internationale. De son côté, le Vietnam, malgré son point de départ très faible, est devenu un pays à revenu intermédiaire, un membre dynamique, actif et responsable de l’ASEAN, a-t-il affirmé.

Le Vietnam joint les mains avec les autres membres de l’ASEAN pour faire face aux défis émergents et contribuer à la résolution des problèmes stratégiques relatifs à la paix, au développement et à la prospérité de l’ASEAN, contribuant ainsi à l’amélioration du statut du bloc régional et du Vietnam sur la scène régionale et internationale, a-t-il ajouté.

S'agissant des avantages apportés par l’adhésion à l’ASEAN, le vice-ministre des AE a indiqué que devenir membre de l’ASEAN avait aidé le Vietnam à avoir des conditions propices pour un développement rapide et solide, dont un environnement pacifique et stable, l’élargissement des relations avec d’autres pays et territoires dans le monde.

L'adhésion à l’ASEAN a également permis au Vietnam d’améliorer ses capacités et compétences en l’encourageant à rendre ses institutions plus conformes aux normes régionales et internationales et à améliorer ses ressources humaines, a-t-il constaté, soulignant qu’elle avait en outre contribué au développement du rôle du Vietnam sur la scène internationale.

En ce qui concerne les contributions nationales à l’ASEAN, selon lui, l’adhésion du Vietnam, un pays en 3e place régionale en termes de population et 4e en termes de superficie, avait aidé cette organisation à devenir plus puissante et à commencer une période de paix, de stabilité, de coopération et de développement.

La 3e conférence annuelle du Réseau des villes intelligentes de l'ASEAN a eu lieu le 17 juillet sous forme de visioconférence.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam a activement contribué à l’élaboration de grandes orientations de développement et à la prise de plusieurs décisions importantes du bloc régional, a-t-il rappelé, avant de citer la Charte de l’ASEAN, la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025 et ses plans directeurs, celui sur la connectivité de l’ASEAN (MPAC)...

Le Vietnam a activement contribué, avec son sens de responsabilité, à la mise en œuvre des décisions communes de l’ASEAN, a-t-il ajouté, affirmant qu’il était l’un des pays ayant un taux élevé en matière de réalisation des programmes et mesures de connectivité économique de l’ASEAN.

Empreintes du Vietnam
au sein de l'ASEAN


Nguyên Quôc Dung a ensuite rappelé l’organisation avec succès par le Vietnam du 6e Sommet de l’ASEAN à Hanoï en 1998, soit trois ans après son adhésion au bloc régional, outre la réussite du pays en tant que président de l’ASEAN en 2010. Le vice-ministre n’a pas oublié de mentionner les contributions vietnamiennes à la fondation, à la consolidation et au développement de mécanismes lancés et guidés par l’ASEAN, dont la conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+).

Le développement et le succès de l’ASEAN se basent sur les principes de consensus, de non-ingérence dans les affaires intérieures, de respect mutuel..., ainsi que sa situation géostratégique, ses potentiels économiques et ses efforts pour édifier une région neutre et pacifique où les pays différents peuvent coopérer, assurer la sécurité, la stabilité et poursuivre la croissance économique. Un autre facteur important concerne la création de mécanismes susceptibles d’attirer l’attention et la participation de plusieurs pays, notamment de grandes puissances, a indiqué le vice-ministre.

À propos des orientations futures de développement de l’ASEAN, Nguyên Quôc Dung a insisté sur la nécessité de renforcer les liens au sein du bloc régional, de consolider les bases de coopération, de développement le rôle central de l’Association dans la région.

Une ASEAN solidaire et unie est le facteur principal pour maintenir le rôle central du bloc dans la région et des relations équilibrées et mutuellement avantageuses avec les partenaires, a-t-il souligné.

L’ASEAN est toujours l’une des priorités dans la politique extérieure du Vietnam, a-t-il déclaré, affirmant que le Vietnam continuerait à présenter des idées pour développer la Communauté régionale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.