13/02/2021 19:47
La Doctoresse Trân Thi Hông Minh, directrice de l’Institut central de gestion économique (CIEM) , s’entretient avec l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) sur le potentiel de développement économique du Vietnam en 2021.
>>Le Vietnam fait le pari de l’économie circulaire
>>Les entreprises européennes optimistes sur l'économie vietnamienne en 2021

La Doctoresse Trân Thi Hông Minh, directrice de l’Institut central de gestion économique. Photo : VNA/CVN
Quelle a été la force motrice du Vietnam pour atteindre le taux de croissance de 2,91% en 2020 au milieu de la pandémie de COVID-19 ?

Deux facteurs fondamentaux ont aidé le Vietnam à atteindre le taux de croissance du PIB de 2,91% en 2020. Pourtant, ce taux était le plus bas du plan quinquennal national pour la période 2016-2020. Cependant, dans le contexte de la pandémie, ce taux de croissance est une réalisation remarquable.

Premièrement, il a attribué au succès du Vietnam dans la lutte contre la pandémie et au rôle du gouvernement.

Lorsque le premier cas de COVID-19 a été découvert le 23 janvier de l’année dernière, le Vietnam a pris diverses mesures dans le but d’enrayer la transmission du virus à tout le pays.

Le Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 a été mis en place avec la participation de l’ensemble du système politique avec un fort soutien du grand public.

Forts des expériences tirées de la pandémie, nous avons appliqué la pratique de la "distanciation sociale". Une telle décision a aidé le Vietnam à réduire les impacts négatifs considérables sur les activités commerciales et de production.

La distanciation sociale est également devenue une force motrice pour que la communauté des entreprises cherche de meilleures façons de faire des affaires dans un environnement épidémique.

En outre, de nombreuses politiques gouvernementales, en particulier les politiques sur les infrastructures, les ressources humaines et l’attraction des investissements directs étrangers (IDE), ont fait du Vietnam une destination attractive pour de nombreux investisseurs étrangers.

Ces facteurs offrent également une bonne opportunité pour de nombreuses entreprises vietnamiennes d’étendre leurs activités.

Enfin, de nombreuses entreprises vietnamiennes ont fait de leur mieux pour développer leurs activités d’exportation grâce aux accords de libre-échange signés par le Vietnam avec d’autres pays étrangers, notamment l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et l’Accord de libre-échange Union européenne - Vietnam (EVFTA).

L’Assemblée nationale a approuvé l’objectif d’une croissance économique de 6%. Avez-vous des recommandations pour aider à atteindre cet objectif?

La pandémie de COVID-19 continue d’évoluer de manière complexe à travers le monde et le Vietnam avec une économie ouverte sera beaucoup affecté. Bien que le développement des vaccins contre le COVID-19 ait fait de nombreux progrès, il est peu probable que la vaccination de masse se fasse en 2021.

Dans ce contexte, pour atteindre l’objectif fixé par l’Assemblée nationale, il faut une plus grande détermination de l’ensemble du système politique.

Il y a certaines politiques auxquelles le gouvernement devrait prêter attention dans les temps à venir, notamment en surveillant de près les développements connexes tels que le COVID-19, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et les changements technologiques afin d’avoir une considération appropriée et des mises à jour pour les scénarios de gestion nationale.

En outre, il est nécessaire de renforcer la stabilisation de la macroéconomie, de créer la confiance avec la communauté des affaires pour surmonter ensemble les défis et se diriger vers le redressement économique, et créer des conditions plus favorables aux investisseurs.

D’autres incluent l’accélération des investissements publics, le soutien aux entreprises pour surmonter les difficultés, la mise en œuvre de politiques fondamentales relatives aux infrastructures, aux ressources humaines et aux relations commerciales pour attirer plus efficacement les IDE et exploiter les flux d’investissements déplacés au Vietnam; et en particulier, développer le marché intérieur pour créer plus d’opportunités pour le monde des affaires et développer fortement de nouveaux modèles économiques tels que l’économie de partage et l’économie de nuit pour créer plus de "poids" pour le marché intérieur.

Il est également essentiel de continuer à rechercher davantage d’opportunités d’exportation en améliorant la capacité d’exploiter les accords de libre-échange et de diversifier à la fois les marchés d’exportation et les produits.

L’Institut central de gestion économique a-t-il élaboré des scénarios sur le développement économique national en 2021 ?

Je pense que si nous nous concentrons uniquement sur les mesures de lutte contre le COVID-19 et de relance de l’économie nationale, nous devrons attendre jusqu’à la fin juin de cette année pour évaluer si le Vietnam sera en mesure d’atteindre ou non le taux de croissance de 6% en 2021.

Cependant, si le Vietnam poursuit ses efforts dans la lutte contre le COVID-19 tout en relançant son activité économique et que le gouvernement continue à améliorer l’environnement des affaires du pays et à promouvoir la compétitivité sur le marché international, je suis à peu près sûre que le Vietnam réalisera tous ses objectifs de développement économique.

Avec ses riches expériences au cours de la réforme économique nationale - même dans la pandémie actuelle de COVID-19 et la guerre commerciale entre Washington et Pékin, je suis convaincue que le Vietnam continuera à aller de l’avant et à remporter de nombreux autres succès en 2021.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.