19/05/2018 08:56
À l’heure de la mondialisation économique, la simplification des procédures administratives réaffirme la volonté du Vietnam d’améliorer son environnement des affaires.
>>Le PM indique des mesures au service du développement socio-économique national
>>Attraction des investissements indirects étrangers: des résultats impressionnants

Quatre ans depuis la mise en œuvre de la Résolution N°19  du gouvernement sur l’amélioration du climat des affaires, le Vietnam est fier d’avoir réformé ses procédures administratives, favorisé l’émergence d’un esprit start-up... Cette résolution, promulguée en 2014, constitue un ensemble de réformes en vue d’améliorer l’environnement des affaires et de rehausser la compétitivité.

L’amélioration du climat des affaires a permis au Vietnam de gagner 14 places pour se hisser à la 68e parmi les 190 économies observées en 2017.
Photo: Pham Kiên/VNA/CVN

En 2017, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) national a atteint 6,81%, soit la plus forte hausse depuis dix ans, ce qui a permis au Vietnam de devenir l’un des pays à plus forte croissance de la région asiatique et même du monde. Le nombre d’entreprises nouvellement créées a été de 127.000; le chiffre d’affaires à l’import et l’export, de 425 milliards de dollars. Les investissements directs étrangers ont atteint 36 milliards de dollars, soit la plus forte augmentation en dix ans. La communauté des entreprises aura contribué pour une part importante à ces bons chiffres, aidée en cela par le gouvernement qui ne cesse de promulguer des résolutions favorisant son développement.

Grâce à ces efforts, le Vietnam est arrivé à se positionner au 68e rang des 190 économies en matière de climat des affaires favorable. Il a donc gagné 14 places dans le classement “Doing Business 2018” publié fin octobre 2017 par le Groupe de la Banque mondiale. Dans le classement mondial de la compétitivité en 2017, établi par le Forum économique mondial (WEF), le Vietnam s’est situé au 55e rang des 137 pays étudiés.

Réduire les coûts pour les entreprises

Le contexte économique du pays s’est très nettement amélioré, un avantage qui devrait lui permettre de doper sa croissance ces prochaines années. Le Vietnam met tout en œuvre pour faire partie des quatre pays les plus compétitifs en Asie du Sud-Est.

La performance du pays s’explique également par la forte hausse de ses exportations. Suite aux accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux signés, les producteurs nationaux ont amélioré la qualité de leurs marchandises pour pénétrer le marché mondial. De plus, le gouvernement s’efforce depuis plusieurs années d’appliquer une politique monétaire et financière flexible favorisant les exportations. Il veille aussi en permanence à maintenir stable le marché de change, à contrôler l’inflation et à faciliter l’accès des entreprises au financement.

Cependant, le Vietnam est confronté à de nombreux défis: le PIB per capita demeure faible, la productivité du travail n’est pas élevée, le risque de rester un pays à revenu intermédiaire et économiquement à la traîne est encore important. Viennent s’y ajouter des problèmes environnementaux dont les impacts des changements climatiques ainsi que les défis posés par la 4e révolution industrielle et l’intégration économique internationale.

Le gouvernement du Vietnam se révèle très actif dans l’amélioration du contexte économique en mettant en place les conditions favorables aux entreprises. “Le gouvernement continue de réviser les réglementations et de prendre des mesures pour réduire les charges des entreprises, notamment en ce qui concerne les frais pour les formalités administratives et douanières. 2018 sera une année placée sous le signe de la réduction des frais en faveur des entreprises”, a ainsi déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Avec les réformes radicales entreprises ces derniers temps, le gouvernement vietnamien va dans la bonne direction. Cela témoigne de la volonté du pays de créer de bonnes conditions à l’activité des entreprises.

Contrôle douanier à la porte-frontière Côc Nam, dans la province de Lang Son (Nord). 
Photo: Quang Duy/VNA/CVN

La réforme administrative toujours prioritaire

Le gouvernement a convenu, dans la résolution de sa réunion périodique du mois de mars, d’un objectif de croissance économique d’au moins 6,7% en 2018. Il est déterminé à atteindre une hausse plus élevée du PIB cette année afin de créer une dynamique pour 2019 et les années suivantes. Avec un PIB en progression de 7,38% au premier trimestre 2018, le Vietnam a connu une croissance jamais égalée depuis une décennie.

Le gouvernement se montre très résolu à améliorer la qualité de la croissance afin que la population ait une vie sûre et heureuse, que le pays se développe pleinement sur les plans économique, social, défensif, sécuritaire et extérieur. Il a demandé aux ministères, services et localités d’exécuter de manière énergique, synchrone et efficace les missions et mesures prévues par les résolutions du Parti communiste du Vietnam, de l’Assemblée nationale et du gouvernement.

L’accent est mis sur la Résolution gouvernementale Nº1 sur les tâches et solutions essentielles dans la mise en œuvre du plan de développement socio-économique et des prévisions budgétaires pour cette année. Dans cette résolution en date du 1er janvier 2018, le gouvernement a défini 242 tâches concrètes à accomplir, suivant la devise “Ordre, intégrité, action, créativité et efficacité” définie par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. En 2018 et au-delà, le gouvernement continuera d’accorder la priorité à la réforme administrative, à l’amélioration des institutions et de l’environnement des affaires.

Cette année, le ministère des Finances compte renforcer les contrôles des remboursements des impôts en ligne et traiter davantage les réclamations des entreprises. Ces mesures manifestent la volonté de simplifier les formalités fiscales, d’améliorer les procédures de déclaration et de règlement des impôts. En outre, il s’agit de rationaliser la réglementation fiscale et douanière, de perfectionner les systèmes d’évaluation de l’activité des administrations fiscales, douanières et de la satisfaction des contribuables.

Pour sa part, le ministère du Plan et de l’Investissement doit accentuer la planification et la mobilisation des investissements privés. Afin d’aider le pays à devenir un nouveau “tigre économique” asiatique, il est impératif de bien appliquer les lois sur l’aménagement, sur l’assistance aux petites et moyennes entreprises, en vue de favoriser leur développement. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a recommandé au ministère du Plan et de l’Investissement d’accélérer la réforme administrative, d’améliorer le climat des affaires et la compétitivité. Objectif: 150.000 nouvelles entreprises créées en 2018 pour atteindre un chiffre de plus d’un million en 2020.

Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.