23/05/2018 16:50
Le Vietnam condamne fermement et s'oppose à tous les actes de violence ou d'abus commis contre des civils et à l'utilisation excessive d'armes létales pour frapper des installations civiles, notamment des écoles, des hôpitaux, des zones résidentielles et publiques.
>>Réaliser des droits et des opportunités des travailleuses immigrantes de l’ASEAN
>>Une étude de l'ONU sur la discrimination contre les victimes de viol

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, chef de la Mission du Vietnam auprès des Nations unies. Photo: VNA/CVN

L'ambassadrice Nguyên Phuong Nga, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, lors du débat annuel du Conseil de sécurité sur la protection des civils en période de conflit armé, présidé par le ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Czaputowicz, mardi 22 mai, a déclaré la lutte contre la violence et les abus visant les civils.

Partant de ce ''triste'' constat, le représentant a rappelé qu’il incombait en priorité à chaque État de protéger sa population, elle  a également rappelé aux parties à des conflits leur obligation de protéger les civils en vertu des principes du droit international humanitaire. Les Nations unies, en coordination avec les organisations régionales, doivent jouer un rôle plus moteur dans l’instauration d’une culture de respect du droit international humanitaire.  Dans ce cadre, le Conseil de sécurité, a-t-elle estimé, devrait prendre des mesures concrètes pour protéger les infrastructures civiles indispensables à la santé et à la survie des populations victimes de conflits.

L'ambassadrice Nguyên Phuong Nga a exprimé sa préoccupation face à l'escalade de la violence dans la bande de Gaza ces derniers jours, causant de nombreux morts et blessés parmi les Palestiniens. Elle a appelé les parties concernées à faire preuve de retenue, à cesser les tensions, à régler les conflits par des mesures pacifiques et à rechercher une solution globale, équitable et durable, à garantir la vie des Palestiniens et les intérêts légitimes des parties concernées pour la paix et la stabilité dans la région.

Plus tôt, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, rappelle ainsi que 128 millions de personnes à travers le monde ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, et que ''ce chiffre stupéfiant résulte en grande partie des conflits''.  En 2017, l’ONU a recensé plus de 26 000 civils tués ou blessés lors d’attaques dans des conflits dans six pays, alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) parle de 322 attaques contre des installations sanitaires dans des pays en conflit, faisant 242 morts et 229 blessés parmi le personnel médical et les patients.

Le secrétaire général a fait trois recommandations devant le Conseil: établir des cadres directifs nationaux pour la protection des civils; améliorer le respect du droit par les groupes armés non étatiques; promouvoir le respect du droit par la communication et l’application du principe de responsabilité.

Les pays participants se sont montrés favorables aux recommandations du Secrétaire général de l’ONU, soulignant la nécessité de prêter attention aux mesures visant à assurer la sécurité des civils et à protéger les installations civiles, à s'attaquer aux causes profondes des conflits et à renforcer les capacités et la résilience nationales pour protéger efficacement les civils.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.