05/09/2018 23:49
Depuis son adhésion à l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en juillet 1995, le Vietnam n’a cessé de chercher à participer davantage au marché régional.
>>Le Vietnam devient le plus grand partenaire commercial de la Chine au sein de l’ASEAN
>>Forte hausse des exportations de produits aquatiques vers l’ASEAN
>>Vietnam - Thaïlande: 5,2 milliards de dollars de commerce bilatéral

En novembre 2017, les échanges commerciaux entre le Vietnam et les pays de l'ASEAN atteignent 45,23 milliards de dollars. Photomontage: Hà Ngô/CVN

Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, le commerce entre le Vietnam et le reste de l’ASEAN est passé de 5,91 milliards de dollars en 1996 à 45,23 milliards de dollars en novembre 2017. Depuis janvier à début juillet 2018, il a atteint 28,1 milliards de dollars, dont 12,2 milliards de dollars d’exportations vietnamiennes.

Trân Thanh Hai, vice-directeur du Département de l’import-export du ministère de l’Industrie et du Commerce, a constaté que depuis l’adhésion du Vietnam à l’ASEAN, notamment depuis sa participation à la zone de libre-échange de l’ASEAN (AFTA) en 1996 et puis à la Communauté économique de l’ASEAN fondée en 2015, de nombreux produits vietnamiens avaient été améliorés pour être plus compétitifs.

Cependant, de nombreuses entreprises vietnamiennes connaissent encore peu sur la Communauté économique de l’ASEAN (AEC). Par rapport à leurs homologues dans d’autres pays membres de l’ASEAN, les entreprises vietnamiennes sont plus faibles en termes de capitaux, de capacité en gestion, de compétences linguistiques… Cela constitue des difficultés pour leur participation à l’AEC.

Par ailleurs, dans le cadre de l’AEC, les produits plus compétitifs d’autres pays membres de l’ASEAN ont l’opportunité de conquérir le marché vietnamien et imposent un défi aux producteurs vietnamiens.

De nombreux spécialistes ont ainsi appelé les entreprises vietnamiennes à améliorer leurs capacités et compétences pour pouvoir saisir les opportunités de l’AEC.

L’économiste Vo Tri Thành a souligné la nécessité d’étudier les opportunités dans le commerce de biens, mais aussi dans la production de biens de consommation, dans les secteurs des services, de l’investissement, du tourisme, de l’éducation…

Ce qui importe, c’est que l’AEC apporte des opportunités de nouer des liens pour développer une économie verte, de profiter des technologies de l’information..., a-t-il indiqué.

L’ASEAN a été fondée en 1967. Elle comprend actuellement 10 pays membres: Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Singapour, Philippines, Brunei, Vietnam, Laos, Cambodge et Myanmar.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.