20/08/2020 18:20
Dans le contexte de pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), de nombreuses entreprises ont déclaré faillite, fermé leurs portes et de nombreuses activités économiques ont été interrompues.

Junichi Mori, chercheur au Club des économistes Japon-Vietnam, a déclaré que l’industrie auxiliaire jouait un rôle de plus en plus important, en particulier pour le Vietnam, car l’approvisionnement local était l'un des facteurs clés des stratégies commerciales des entreprises multinationales. Afin d'être compétitif dans le contexte de mondialisation et de connectivité régionale, il est nécessaire de combiner de façon intelligente les composants du produit fabriqués à différents endroits, a-t-il indiqué.

Les entreprises vietnamiennes spécialisées dans l’industrie auxiliaire sont toujours à la recherche de nouvelles orientations de développement.
Photo : VNA/CVN

Les produits de l'industrie auxiliaire sont souvent fabriqués par les petites et moyennes entreprises, ce qui constitue un avantage pour la majorité des entreprises vietnamiennes aujourd'hui. Dans le contexte de crise économique mondiale due au COVID-19, de nombreux économistes affirment que, temporairement, il n'y avait pas beaucoup d'opportunités pour promouvoir et développer l'industrie auxiliaire.

Le docteur Can Van Luc, de l'Institut de recherche et de formation de la Banque pour l'investissement et le développement du Vietnam (BIDV), a indiqué que le Vietnam s’efforçait d’étendre et approfondir son intégration  internationale et que de nombreux secteurs de production telles que les téléphones mobiles, les produits électroniques, le textile-habillement, les chaussures en cuir, la production et la transformation des produits agricoles, l'automobile et le raffinage du pétrole, étant tous des secteurs d'exportation clés, ressentaient les impacts négatifs du COVID-19 en raison de l’interruption de nombreuses chaînes d'approvisionnement mondiales et de la pénurie de matières premières. En effet, de nombreux secteurs de production au Vietnam dépendent fortement des importations de matières premières de Chine, de République de Corée et du Japon. C’est pourquoi l’industrie auxiliaire ne peut pas échapper aux impacts.

Efforts des entreprises

En tant que l'une des principales entreprises spécialisées dans l'industrie mécanique au Vietnam, la société par actions Truong Hai Auto a fait des percées avec ses investissements dans le développement de l'industrie des composants et des assemblages automobiles. En plus de 22 ans d'investissement à Chu Lai (province de Quang Nam, Centre), la société Truong Hai Auto est parvenue à construire un complexe de production et de traitement mécaniques au service de l’automobile et de la fabrication de pièces de rechange. Parallèlement, la société poursuit des contrats de sous-traitance avec Doosan Vina, General Electric (GE), Makitech (Japon), Agata, Three Stars et de nombreuses autres entreprises à Chu Lai.

Pham Van Tai, directeur général de Truong Hai Auto Corporation (THACO) - le plus grand constructeur automobile du Vietnam, a déclaré qu’en 2018, sa société avait fixé l’objectif de devenir l’un des premiers groupes industriels de la région d’Asie du Sud-Est. Il a estimé que le développement de l’industrie auxiliaire était une orientation stratégique de THACO pour s’engager plus profondément dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, améliorer sa compétitivité, attirer davantage d’investissements directs étrangers et promouvoir l’acquisition de nouvelles technologies.

D’ici fin d’année, le pouvoir d'achat devrait diminuer de 25% mais THACO s’engage à apporter au moins 12.000 milliards de dôngs, soit l’équivalent d’environ 50 millions de dollars, au budget d’État, soit un recul de 15% par rapport à 2019. La directrice adjointe du Centre développement de l'industrie auxiliaire de Ho Chi Minh-Ville, Lê Nguyên Duy Oanh, a constaté qu'il n'y avait pas beaucoup d'opportunités pour les entreprises locales en raison de leurs capacités limitées, de manque de machines, de technologies et de travailleurs qualifiés. Pour surmonter ces obstacles, elle a suggéré aux entreprises vietnamiennes de poursuivre les réformes, de chercher à améliorer leur capacité d’administration et leur compétitivité.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

La beauté ensorcelante de la plage de Mui Nai Située à Kiên Giang, la plage de Mui Nai vaut le détour pour ses paysages époustouflants mais également pour ses services originaux.