14/01/2019 23:35
L'amélioration de la qualité et de la sécurité alimentaires des produits d'élevage reste une priorité majeure pour les exportateurs vietnamiens.

>>Nouvelles orientations de l’élevage vietnamien
>>Élevage: il faut sanctionner sévèrement les vendeurs de substances interdites

>>CPTPP: défis et opportunités pour le secteur de l'élevage au Vietnam

Une ferme d'élevage des volailles dans la province de Bà Ria-Vung Tàu.
Photo: Hoàng Nhi/VNA/CVN


La concurrence sur le marché des viandes exige que les produits soient non seulement de haute qualité, mais également abordables, a déclaré Nguyên Xuân Cuong, ministre de l'Agriculture et du Développement rural. Le pays compte environ 23.000 fermes, mais seulement 1.505 ont été certifiées exemptes d'épidémies par ledit ministère.

Le Docteur Nguyên Thanh Son, ancien directeur de l'Institut national des sciences animales, a déclaré que de meilleurs liens entre producteurs, transformateurs et consommateurs contribueraient au développement durable du secteur de l'élevage.

Expliquant le rôle négligé des associations professionnelles et des coopératifs dans la surveillance de la production, du traitement et de la vente des produits d'origine animale, il a suggéré de réorganiser la surveillance de la qualité de ces produits.

En 2017 et 2018, plusieurs entreprises ont investi dans des modèles de production reliant différentes parties et des technologies de traitement modernes, telles que le nouvel abattoir et l’usine de transformation de MASAN dans la province de Hà Nam, d’une capacité de 1,4 million de porcs par an, mis en service le 23 décembre.

Cependant, de nombreux agriculteurs ne peuvent pas satisfaire aux exigences techniques des grandes entreprises et manquent d’équipements modernes d’élevage, ce qui accroît leur vulnérabilité aux épidémies. Le ministre Nguyên Xuân Cuong a déclaré que les ministères de l'Agriculture et du Développement rural, et de l'Industrie et du Commerce souhaitaient promouvoir les exportations de viande de porc.

Nguyên Xuân Duong, directeur par intérim du Département de l'élevage du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré que le secteur de l’élevage devrait créer de liens entre  des agriculteurs et entreprises et réduire le nombre de petites fermes gérées par une seule personne.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.