14/11/2018 22:47
Un meeting sur le thème "Antibiotiques: usage responsable" a été organisé mardi 13 novembre à l’Université de médecine de Hanoï afin de sensibiliser les futurs médecins et infirmières à ce sujet.
>>Hanoï: conférence franco-vietnamienne pour le bon usage du médicament
>>Assemblée nationale : amélioration de la qualité des consultations et du traitement médical
>>La résistance aux antibiotiques est une «menace fondamentale»

Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Viêt Tiên, prend la parole lors du meeting.
Photo: Duong Ngoc/VNA/CVN

Cette activité à laquelle ont assisté un grand nombre de décideurs, d’experts médicaux, de conférenciers, d’étudiants et de représentants d’organisations internationales, faisait écho à la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2018 sur le thème "Antibiotiques: à manipuler avec précaution".

Cette campagne mondiale vise à mieux sensibiliser à la résistance aux antibiotiques à l’échelle mondiale et à encourager le grand public, les agents de santé et les décideurs politiques à adopter les meilleures pratiques afin d’éviter que n’apparaissent de nouvelles résistances aux antibiotiques ou que les résistances actuelles ne gagnent du terrain.

S’exprimant lors de la réunion, le vice-ministre de la Santé, Nguyên Viêt Tiên, a déclaré qu’en raison de l’usage répandu des antibiotiques chez les hommes et les animaux, la résistance aux antibiotiques est devenue "l’un des plus grands défis" pour la population et le développement du monde.

La résistance aux antibiotiques a compromis de nombreuses avancées médicales et de santé publique, a-t-il indiqué, ajoutant que les greffes d’organes, les chirurgies et la chimiothérapie poseraient encore plus de risques aux patients ne disposant pas d’antibiotiques efficaces pour prévenir et traiter les infections.

Des participants au meeting en l’honneur de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2018. Photo: Duong Ngoc/VNA/CVN

Depuis qu’ils ont été découverts, les antibiotiques constituent la pierre angulaire de la médecine moderne. Néanmoins, l’utilisation répétée de manière excessive ou à mauvais escient des antibiotiques chez les humains et chez les animaux a entraîné l’émergence et la diffusion de la résistance aux antibiotiques.

La résistance aux antibiotiques survient quand les bactéries changent et deviennent résistantes aux antibiotiques utilisés pour traiter les infections qu’elles provoquent. C’est un défi majeur pour la santé, la sécurité sanitaire des aliments et le développement.

Selon le vice-ministre Nguyên Viêt Tiên, des efforts collectifs étaient nécessaires ou l’humanité reviendrait aux jours sombres de "l’ère avant les antibiotiques".

Le ministère de la Santé a demandé que les personnes n’utilisent des antibiotiques que sur prescription médicale, suivent les directives des médecins et ne partagent jamais leurs antibiotiques avec d’autres personnes.

Les pharmacies ont été priées de ne pas vendre des antibiotiques sans ordonnance, de fournir des antibiotiques de qualité et de donner aux utilisateurs des instructions appropriées sur la bonne façon de prendre les médicaments.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville