20/05/2021 19:18
Le Vietnam aura une nouvelle Assemblée nationale pour répondre à ses besoins, selon l'ambassadeur palestinien au Vietnam, Saadi Salama.
>>Les diplomates sont convaincus que le Vietnam continuera à progresser
>>Droits humains et droits nationaux
>>Le ministère de la Défense prêt à assurer la sécurité des élections législatives 2021

L'ambassadeur palestinien au Vietnam, Saadi Salama.
Photo : VNA/CVN

Parlant à la presse des élections législatives au Vietnam prévues le 23 mai, l'ambassadeur Saadi Salama, chef du corps diplomatique au Vietnam, s’est déclaré convaincu que le Vietnam les organiserait avec succès grâce à la mise en œuvre de manière drastique et efficace du processus de prévention et de contrôle de l'épidémie de COVID-19.

L'ambassadeur Saadi Salama a estimé que le Vietnam disposait d'un système d'information et de sensibilisation auprès de sa population efficace. Selon lui, la quantité d'informations sur les élections législatives au Vietnam est énorme.

En ce qui concerne la préparation des élections, il a constaté que les élections de cette année étaient différentes des précédentes, car le Vietnam devait à la fois préparer ce grand événement  et mettre en œuvre des mesures de prévention et de contrôle du COVID-19.

Selon le diplomate palestinien, avec la détermination de l'ensemble du système politique et du peuple vietnamien, et une préparation minutieuse, ces élections permettront de sélectionner des représentants du peuple pour travailler sur les questions liées à la vie, à l'économie, à la société, au développement national et à l'avenir de la jeune génération.

L'ambassadeur palestinien a exprimé l’espoir que les électeurs vietnamiens choisiront des représentants avec enthousiasme, patriotisme et responsabilité, contribuant au développement du pays.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.