05/10/2017 18:13
Le débat général de la Commission sur le désarmement et la sécurité internationale (Première Commission) a lieu du 2 au 10 octobre au siège de l’ONU, à New York, aux Etats-Unis, dans le cadre de la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU.
Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée générale de l’ONU, Miroslav Lajcak, a indiqué qu’un des grands défis auquel le monde doit fait face actuellement après la Guerre froide était la crise relative aux armes nucléaires, avant d’appeler les pays à intensifier leurs engagements politiques afin de promouvoir les efforts de désarmement nucléaire et la non prolifération des armes nucléaires sur la base du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

Il a estimé que les progrès réalisé dans le cadre de l’agenda sur le désarmement aideraient l’ONU à atteindre d’autres objectifs tels que le développement durable, le secours humanitaire et l’égalité des sexes.

Mme Nguyên Phuong Nga, chef de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU.
Photo : VNA/CVN

La haut-représentante pour les affaires de désarmement, Mme Izumi Nakamitsu, a indiqué que le désarmement était un instrument de prévention des conflits, une mission à l’origine même de la création de l’ONU, avant d’affirmer le rôle important du désarmement dans le maintien de la paix et de la sécurité internationale ainsi que dans le développement commun.

Dans leur discours, les délégués des pays ont également souligné la nécessité de promouvoir les zones non nucléarisées, intensifier les mécanismes internationaux sur le contrôle des armes nucléaires et des armes de destruction massive, avant d’appeler les pays à participer aux pactes et accords internationaux concernant le désarmement et la non prolifération nucléaire, dont le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires et le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.

Les représentants des organisations dont le Mouvement des non-alignés et l’ASEAN ont exprimé leur inquiétude devant la hausse de l’usage et du développement des armes nucléaires ainsi que la lenteur dans le processus de désarmement des pays munis de ces armes, affirmant le droit légitime de chaque pays dans l’étude, le développement, la production et l’utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.

Mme Nguyên Phuong Nga, chef de la mission permanente du Vietnam à l’ONU, a affirmé la position constante du Vietnam sur le désarmement et la non prolifération des armes nucléaires, et son estime vis-à-vis d'un multilatéralisme basé sur le respect du droit international et de la Charte de l’ONU.

A cette occasion, l’ambassadrice Nguyên Thi Phuong Nga a souhaité continuer de recevoir le soutien et l’aide précieuse de la communauté internationale qui a aidé et continue d’aider le Vietnam dans la mise en œuvre de son programme d’action national sur le règlement des séquelles laissées par les bombes et mines après la guerre (période 2010-2025), notamment dans le déminage et l’assistance en faveur des victimes.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Lai Châu séduit les touristes par ses festivités culturelles La province de Lai Châu (Nord-Ouest) abrite une bonne vingtaine d’ethnies. La beauté de ses vallées montagneuses, l’originalité de sa cuisine et la diversité de ses fêtes traditionnelles font de cette région l’une des plus originales du Vietnam.