19/07/2016 17:03
Une délégation vietnamienne, conduite par la vice-présidente de la République, Dang Thi Ngoc Thinh, a participé le 18 juillet au débat de haut niveau de la session 2016 du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) tenu au siège de l’ONU à New York (États-Unis). Le Vietnam y a participé pour la première fois en qualité de membre du conseil du mandat 2016-2018. ​
>>ONU : les droits de l’homme au centre de l’action mondiale
>>Le Vietnam au dialogue sur l'intégration en matière de politiques à New York

La vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh prend la parole au débat de haut niveau de la session 2016 de l'ECOSCO à New York.
Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Le débat, auquel ont participé des représentants de 193 pays membres de l’ONU, s’est concentré sur les mesures à matérialiser des engagements du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

S’adressant à cet événement, le président de l’ECOSOC, Oh Joon, a tenu à rappeler le thème de ce segment du Forum politique de haut niveau "Ne laisser personne sur le côté" pour souligner le rôle de l’ECOSOC dans la mise en œuvre du Programme.

Le vice-secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, a estimé que le passage des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) aux Objectifs de développement durable (ODD) était une tâche énorme.  "Il nous faut de nouveaux moyens de penser, d’agir, d’organiser, de communiquer et de travailler en tant que communauté aux niveaux national, régional et international. Il nous faut des moyens clairs et crédibles de mesurer les progrès et, en cela, le rôle du Forum politique de haut niveau est unique et crucial", a-t-il souligné.

Les attentes placées au Forum politique de haut niveau ont été grandes s’agissant du fonctionnement du système multilatéral et de la place de l’ECOSOC.

Participant à la séance de haut rang, la vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh a souligné que les trois dimensions du développement durable étant interconnectées, il faudrait une approche holistique et multidimensionnelle pour relever des défis liés entre eux. 

La vice-présidente vietnamienne Dang Thi Ngoc Thinh (centre) à la séance de haut rang de l'ECOSOC.
Photo : VNA/CVN

Le développement et la paix sont "inséparables", a-t-elle déclaré, soulignant que le développement durable ne peut être réalisé que dans un environnement de paix et de sécurité fondé sur le respect du droit international.

Le développement durable est un processus, a aussi souligné la vice-présidente vietnamienne, en parlant d’un processus qui implique la participation de toutes les parties prenantes : gouvernements, communautés et individus.

Les objectifs de développement durable doivent être alignés avec les stratégies nationales de développement et leur mise en œuvre dépendra de la mobilisation des ressources, la coopération internationale étant, en l’occurrence, "indispensable".

Pays dévasté par la guerre qui a fait face lui-même au risque "d’être laissé sur le côté", le Vietnam, a dit la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh, a fait tout son possible pour trouver les moyens d’aller de l’avant.

Après 30 ans de réformes approfondies, la croissance économique se maintient, les progrès socioculturels se multiplient et les conditions de vie des gens s’améliorent. Le Vietnam s’attèle maintenant à "localiser" les objectifs de développement durable, en plaçant l’homme comme "force motrice" du développement et en accordant l’attention requise aux plus vulnérables comme personnes démunies, handicapés, enfants et femmes.

Un débat de haut niveau de la session de l’ECOSOC, le 18 juillet à New York.
Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Le Vietnam s’engage à continuer à contribuer activement au travail commun de l’ECOSOC et à promouvoir la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de manière sérieuse et avec la détermination politique la plus élevée.

Le même jour, la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh a pris part à une exposition sur l’environnement "Appel de la nature" en appelant les pays, l’ONU, les organisations internationales et les habitants de la planète à respecter et protéger la nature.

Elle a également donné des informations sur les impacts graves du changement climatique et des catastrophes naturelles et affirmé que le Vietnam était déterminé à mettre en œuvre ses engagements sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation au changement climatique, la réduction des risques de catastrophes naturelles et la protection de l’environnement.

En marge du débat de l’ECOSOC, la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh a rencontré un assistant du secrétaire général, secrétaire exécutive de la Commission socio-économique des Nations unies pour l'Asie-Pacifique (ESCAP).

Les deux parties ont échangé des opinions sur l’établissement d’une feuille de route de mis en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans le cadre de l’ESCAP.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne