20/06/2020 22:49
Le conseil exécutif du le Centre international de déminage humanitaire de Genève (CIDHG) a convoqué le 18 juin sa 45e réunion sous forme de téléconférence à Genève.
>>Le Vietnam et la République de Corée coopèrent dans le déminage
>>Conseil de sécurité : le Vietnam privilégie le respect de la Charte de l’ONU
>>Soutien de la subsistance pour les victimes des bombes et des mines au Vietnam

L'ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai, représentante permanente du Vietnam auprès des Nations unies à Genève. Photo : VNA/CVN

La réunion a passé en revue les projets du CIDHG en 2019 qui ciblaient près de 50 pays, et a présenté quelques initiatives de formation en ligne sur les questions concernant le règlement des conséquences des munitions non explosées (UXO) laissées par la guerre.

S'adressant à l'événement, l'ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai, représentante permanente du Vietnam auprès des Nations unies, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et d'autres organisations internationales à Genève, a remercié la présidente du CIDHB, Barbara Hearings, et les membres du Conseil de leur consensus pour l'élire membre du conseil.

Elle a déclaré que le CIDHG a joué un rôle actif dans le déminage, en particulier dans la gestion de l'information, l'élaboration de normes, le renforcement des capacités nationales et l'atténuation des risques causés par les UXO sur les communautés.

L'ambassadrice s'est félicitée des résultats des activités et des projets du CIDHG en 2019, dont deux projets de coopération avec des agences vietnamiennes compétentes, en particulier le Centre national d'action contre les mines  (VNMAC).

En tant que l'un des pays les plus  gravement touchés par les UXO laissés par la guerre, le Vietnam attache de l'importance aux efforts visant à faire face à leurs conséquences en intensifiant le cadre juridique national et en coopérant avec les organisations internationales et les partenaires concernés, notamment le Centre régional d'action contre les mines de l'ASEAN (ASEAN Regional Mine Action Center - ARMAC) et le CIDHG.

L'ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai s'est engagée à travailler avec les membres du conseil pour promouvoir la coopération entre les agences vietnamiennes et le CIDHG dans les temps à venir, en se concentrant sur la mise en œuvre des projets existants et la recherche de nouveaux.

Créé en 1998, le CIDHG vise à soutenir les efforts internationaux d'atténuation des  risques causées par les bombes,   mines et autres munitions non explosées laissées par  la guerre.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.