06/11/2018 00:03
Le Vietnam a considéré et considérera toujours les entreprises à participation étrangère comme une composante de son économie, a déclaré lundi 5 novembre à Hanoï le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê en recevant le chef du SME Business Switzerland du Crédit Suisse, Andreas Gerber.
>>Les relations Vietnam - Suisse ne cessent de se développer
>>Le Vietnam exhorte les entreprises suisses à investir dans l’agriculture
>>Le Vietnam veut renforcer la coopération multisectorielle avec la Suisse

Séance de travail entre le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê et le chef du SME Business Switzerland du Crédit Suisse, Andreas Gerber, le 5 novembre à Hanoï. Photo: Quôc Khanh/CP/CVN

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a indiqué que le gouvernement vietnamien fournirait tout le soutien possible aux entrepreses nationales et étrangères dans leurs opérations.

L’année dernière, le Vietnam a attiré près de 36 milliards de dollars d’investissements directs étrangers. Ce chiffre a dépassé les 28 milliards de dollars au cours des dix premiers mois de cette année, ce qui devrait atteindre l’équivalent du chiffre impressionnant de 2017, a-t-il fait savoir.

Il a dit que le Vietnam s’orientait vers des projets respectueux de l’environnement et de qualité, non seulement ceux d’entreprises multinationales, mais également des petites et moyennes entreprises qui font bon usage des technologies modernes.

Le gouvernement vietnamien s’attache en priorité à attirer des investissements dans des partenariats public-privé dans les infrastructures de transport et socio-économiques, ainsi que dans les industries manufacturières et auxiliaires utilisant des technologies modernes, a-t-il poursuivi.

Ces dernières comprennent l’électricité, industrie des semi-conducteurs, l’automobile, les produits chimiques et les produits pharmaceutiques, l’agriculture de haute technologie, la logistique, les technologies de l’information et de la communication et les énergies renouvelables.

Le gouvernement vietnamien accorde également la priorité aux investissements dans le secteur financier et bancaire, encourage les fusions et acquisitions dans ce secteur, et encourage les entreprises étrangères à participer à l’actionnarisation des entreprises d’État, ainsi qu’à d’autres entreprises et start-up, a-t-il ajouté.

Se féliciant des entreprises suisses pour leurs capacités scientifiques et technologiques, et leurs expériences en matière d’intégration aux chaînes d’approvisionnement mondiales, Vuong Dinh Huê a déclaré que le gouvernement vietnamien encourageait les entreprises suisses à investir au Vietnam.

Andreas Gerber a pour sa part déclaré que c’était la cinquième fois que la délégation cherchait des opportunités d’affaires au Vietnam, principalement dans des localités du Nord telles que Hanoï, Hai Phong et Ninh Binh.

La délégation est composée du plus grand nombre de représentants de sociétés dans les secteurs de la fabrication du verre, des nanotechnologies et de la médecine, de l’intelligence artificielle, des applications logicielles, des médias, de la banque et des infrastructures éducatives et médicales.

La Suisse se classe désormais au 18e rang sur 126 pays et territoires investissant au Vietnam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).