17/12/2020 13:45
Le Vietnam a encouragé les parties à renforcer le dialogue pour accélérer une solution pacifique à long terme et à mettre au premier rang les intérêts de la population syrienne, lors de la dernière réunion de l'année du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation politique et humanitaire en Syrie, tenue le 16 décembre.
>>Le Vietnam soutient la reprise des négociations de paix en Syrie
>>Conseil de sécurité : le Vietnam appelle à une coopération pour régler des questions en Syrie

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies lors d'une réunion sur la Syrie.
Photo : VNA/CVN

Dans son exposé, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, est revenu sur les derniers développements intervenus lors de la quatrième session de la Commission constitutionnelle syrienne, qui s'est tenue à Genève du 30 novembre au 4 décembre. Par ailleurs, il a regretté que les conflits violents et le terrorisme soient encore une réalité pour les Syriens.

Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence, a mis l'accent sur la pandémie de COVID-19, la crise économique, la protection des civils et l'accès à l'aide humanitaire.

Lors de la réunion, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU), s'est dit préoccupé par les difficultés que la population syrienne doit subir à cause de l'instabilité, de la crise économique et des impacts de la pandémie de COVID-19 lors de ces derniers temps. Il a souligné l'importance du soutien de la communauté internationale envers la Syrie dans la promotion du processus politique et l'amélioration de la situation humanitaire.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !