27/03/2020 22:31
Le Vietnam a appelé toutes les parties concernées en Libye à respecter le cessez-le-feu temporaire en Libye et à travailler pour parvenir rapidement à un cessez-le-feu à long terme et garantir l'accès à l'aide humanitaire, lors d'une réunion en ligne du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en Libye le 26 mars.
>>Premier cas de contamination en Libye
>>La Syrie et la Libye acceptent de réactiver leurs missions diplomatiques

 
L'ONU a condamné les attaques contre des civils en Libye et a exhorté les parties concernées à mettre fin aux affrontements.
 
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Vietnam a appelé toutes les parties concernées en Libye à respecter le cessez-le-feu temporaire en Libye et à travailler pour parvenir rapidement à un cessez-le-feu à long terme et garantir l'accès à l'aide humanitaire, lors d'une réunion en ligne du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en Libye le 26 mars.

Lors de la réunion, Stephanie T. Williams, Représentante spéciale et Cheffe de la Mission par intérim du Secrétaire général des Nations unies et chef de la mission de soutien des Nations unies en Libye (MANUL), s'est déclarée préoccupée par la violation du cessez-le-feu temporaire immédiatement après son accord le 21 mars.

Elle a condamné les attaques contre des civils en Libye et a exhorté les parties concernées à mettre fin aux affrontements et à assurer les opérations humanitaires et médicales dans le pays.

Les pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont fait part de leur inquiétude face à l'intensification des affrontements en Libye.

S'adressant à la réunion, le chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, l'ambassadeur Dang Dinh Quy a réitéré le soutien du Vietnam à la solution politique menée et détenue par les Libyens.

Il a également appelé à faire avancer les canaux de dialogue politique, économique et militaire conformément à la Résolution 2510 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a approuvé les conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye, et exhorté la MANUL et les organisations régionales à envisager d'aider les parties concernées à mener le dialogue via un canal en ligne.

À la suite de la réunion, le Conseil de sécurité des Nations Unies a publié un communiqué de presse, exprimant sa préoccupation quant aux effets possibles de la pandémie de COVID-19  en Libye et appelant les parties concernées en Libye à mettre immédiatement fin aux affrontements et à respecter l'embargo sur les armes.

L’ONU est très préoccupée par la confirmation du premier cas de COVID-19 dans le pays.  La santé et la sécurité de la population libyenne, y compris celles des 345 000 personnes les plus vulnérables, sont en jeu.  Une épidémie pourrait épuiser les capacités humanitaires d’ores et déjà très éprouvées.  L’ONU appuie les autorités libyennes dans leurs préparatifs et leurs ripostes face au COVID-19.

Des ressources financières sont des plus urgentes afin de pouvoir mettre en œuvre la réponse des systèmes de soin national et onusien.  Assurer le financement durable du plan de réponse humanitaire pour la Libye face au COVID-19 est crucial pour prévenir une aggravation des vulnérabilités existantes et pour répondre aux besoins vitaux.

L’ONU est également alarmée de la poursuite des hostilités à Tripoli et dans ses environs, malgré la récente annonce d’une pause humanitaire.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).