20/05/2020 14:49
Le Vietnam a appelé à une attention particulière pour répondre à l'épidémie de COVID-19 qui aggrave la crise humanitaire en Syrie, lors d'une réunion mensuelle du Conseil de sécurité de l'ONU.
>>Le Vietnam soutient le plan de paix de l’ONU pour le Yémen
>>ONU : le Vietnam exhorte les parties libyennes à respecter le droit humanitaire

Réfugiés portant des masques en Syrie, le 18 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

S'adressant à la vidéo réunion du 19 mai sur la situation humanitaire en Syrie, l’ambassadeur Pham Hai Anh, chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU), a déclaré que l'accès humanitaire doit être maintenu dans toutes les régions de Syrie et qu'un environnement de sécurité favorable doit être assuré pour les activités humanitaires. Il a appelé la communauté internationale à soutenir la Syrie en cette période difficile, notamment en assurant l'approvisionnement en nourriture et en fournitures médicales nécessaires à la prévention et à la lutte contre le COVID-19.

Dans son rapport, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, a déclaré que la crise économique et humanitaire en Syrie est confrontée à un grand défi en raison du risque d'épidémie de COVID-19. Bien que le pays n'ait jusqu'à présent signalé que 64 cas, la capacité locale de prévention des maladies est faible. Outre l'impact des mesures de distanciation sociale, le peuple syrien est également confronté à une inflation croissante, les prix des produits essentiels ayant doublé par rapport à il y a un an.

Le secrétaire général adjoint s’est ensuite penché sur les répercussions économiques de la pandémie.  En avril, a-t-il indiqué, le prix moyen du panier de la ménagère a augmenté de 15% par rapport à mars et a été multiplié par plus que deux par rapport à avril 2019. 

Dans le Nord-Ouest, la livre syrienne continue de baisser face au dollar, un taux de dépréciation de 54% ayant notamment été enregistré depuis la fin du mois d’avril dans certaines parties d’Edleb. Cela entraîne de graves conséquences pour le pouvoir d’achat des communautés locales, a-t-il indiqué, précisant qu’avant que l’impact économique du COVID-19 ne se fasse ressentir en Syrie, 80% de la population vivait déjà sous le seuil de la pauvreté. 

Poussée par la pandémie, l’insécurité alimentaire atteint désormais des niveaux record pour atteindre désormais 9,3 millions de personnes contre 7,9 il y a six mois.

La crise humanitaire en Syrie est la conséquence d'une instabilité et de conflits prolongés au cours de la dernière décennie. On estime que plus de 11 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire. Mark Lowcock a appelé la communauté internationale à accroître son soutien à la Syrie sous toutes les formes possibles. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.