21/09/2016 10:45
La période 2010-2015 a témoigné d’une diminution considérable des personnes exposées au tabagisme passif dans la plupart des lieux publics. Un résultat encourageant que n’a pas manqué de souligner l’enquête mondiale Global adults tobacco survey (GATS 2015), même si de nombreux progrès restent à faire...
>>L'indice des prix à la consommation du pays en hausse de 2,57% en août
>>Cancer de l’estomac en augmentation chez les jeunes

La lutte contre le tabac nécessite la participation de toute la société.
Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN

Le rapport GATS 2015 a été publié lors d’un récent colloque organisé par le ministère de la Santé. Selon ce rapport, durant la période 2010-2015, alors que le taux de fumeurs à la campagne est resté le même, celui dans les villes a enregistré une baisse de 6,5% (de 45,2% à 38,7%).


Mention spéciale au tabagisme passif qui, dans la plupart des lieux publics, a diminué considérablement. Concrètement, le taux de fumeurs passifs dans les bureaux a baissé de 13,3% (de 55,9% en 2010 à 42,6% en 2015) ; celui dans les établissements médicaux est passé de 23,6% à 18,4% ; dans les universités et les IUT, de 54,3% à 37,9% (-16,4%) ; et de 34,3% à 19,4% (-15%) dans les transports en commun.

Le tabac tue chaque année environ 6 millions de personnes. Et au Vietnam, 400.000 en sont victimes, ce qui est énorme comparé à la moyenne mondiale. Le pays recense en effet 15,6 millions de fumeurs, des hommes pour l’immense majorité. Le Vietnam reste solidement ancré dans la liste des pays où l’on fume le plus. Et l’utilisation de la cigarette électronique est de plus en plus répandue : 0,2% des adultes de 15 ans et plus «capotent». Sur le plan financier, chaque fumeur dépense en moyenne près de 3 millions de dôngs chaque année pour ses besoins en nicotine.

La lutte doit continuer

 

Saisie de tabac de contrebande par la police de la province de Cân Tho.
Photo : Trân Tinh/VNA/CVN


GATS est une enquête mondiale sur l’utilisation du tabac chez les adultes des pays. C’est la deuxième fois que le Vietnam y participe. «Les conséquences de la consommation du tabac sont très dangereuses. Les nouvelles maladies liées au tabac sont de plus en plus nombreuses», a souligné Nguyên Viêt Tiên, vice-ministre de la Santé. Et d’ajouter que les enfants des fumeurs sont confrontés à des risques de malformation et de handicap.

Lors de ce colloque, les participants ont insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts dans la lutte contre le tabagisme. Les campagnes doivent être déployées efficacement selon les renseignements de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces renseignements mettent l’accent sur l’enquête périodique de l’utilisation du tabac et la mise en place des mesures de lutte. D’autre part, l’augmentation du prix du tabac est une des politiques efficaces pour diminuer le taux des fumeurs et doper les recettes fiscales. D’autres mesures sont conseillées : interdire la publicité du tabac, intensifier les alertes sur les conséquences du tabac, soutenir les cures de sevrage, etc.


Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.