30/10/2018 00:00
L’investissement public occupe une place importante dans le développement socio-économique du Vietnam. Ces dernières années, le pays a restructuré en profondeur ce secteur pour maintenir durablement la croissance économique. Au cours des neuf premiers mois de l’année, le PIB a enregistré une augmentation moyenne de 6,98%. Ce bon résultat est principalement dû à la bonne utilisation des fonds publics.

>>Moody optimiste quant aux perspectives économiques du Vietnam
>>La 6e session de l’AN: discussion du budget de l'État et du plan d'investissement public à moyen terme
 

La plupart des fonds d'investissements publics sont versés dans les infrastructures. Photo: CTV/CVN


Depuis le 1er janvier 2015, le Vietnam applique la Loi sur l’investissement public. Les ministères, les services et les localités ont l’obligation depuis cette date de se conformer au plan d’investissement public à moyen terme. L’Assemblée nationale a publié la résolution 26 sur le plan d’investissement public 2016-2020. Ce plan qui prévoit une trésorerie à moyen terme et non plus annuelle a permis d’améliorer considérablement la gestion, l’affectation et le suivi des ressources financières nationales au développement.


Résultats encourageants de la restructuration
de l’investissement public


En trois ans de restructuration de l’investissement public, les résultats sont remarquables. Les investissements publics sont conformes aux orientations d’investissement fixées pour la période 2016-2020. L’utilisation des fonds publics s’est très nettement améliorée. Le taux de projets concrétisés a augmenté. Les investissements publics ont été ramenés à 34,5% des investissements totaux de la société. 


Pham Tât Thang, député de la province de Vinh Long (delta du Mékong), est satisfait des modalités de décaissement des investissements publics fixées mensuellement et trimestriellement: "J’apprécie les efforts récents du gouvernement. Depuis la restructuration de l’investissement public à moyen terme, le gouvernement, les ministères, les services et les localités se conforment parfaitement aux objectifs de la résolution 26 de l’Assemblée nationale. Les résultats sont probants. Cette réforme a permis de concentrer les fonds publics aux programmes nationaux ciblés, à la santé, à l’éducation, à la formation et à la culture."


Résoudre les difficultés et utiliser efficacement
les investissements publics

 

La députée de Hanoï, Trân Thi Quôc Khanh, prend la parole sur les investissements publics. Photo: VNA/CVN


Depuis l’application de cette loi, les contrôles concernant l’utilisation des fonds publics ont été renforcés et l’équilibre financier a été garanti. Aujourd’hui, les fonds affectés aux programmes nationaux ciblés correspondent à 53% de l’investissement total. Vu Thi Luu Mai, députée de la ville de Hanoï, recommande d’éviter l’éparpillement des investissements: "Il faut absolument changer les méthodes de répartition des ressources financières en respectant l’ordre des priorités fixés par la loi. Il faut mettre en place des projets régionaux plutôt que des petits projets locaux. Nous devons aussi veiller à l’aménagement car un mauvais aménagement entrainera des projets peu efficaces et éparpillés. Il faut observer le principe selon lequel l’État n’investit que dans les secteurs non investis par d’autres acteurs économiques."


Les ministères, les services et les localités se heurtent encore à la lenteur administrative  pour mettre en œuvre les projets du plan d’investissement à moyen terme. Nguyên Thanh Hiên, député de la province centrale de Nghê An, indique: "Le plan financier n’ayant pas été ratifié dans les délais impartis, la mise en œuvre des projets est souvent retardée. Le taux de décaissement reste encore faible, notamment en ce qui concerne les obligations gouvernementales. Le rythme de réalisation des projets nationaux essentiels ne répond toujours pas aux exigences. Je demande au gouvernement d’adopter des solutions plus énergiques, de responsabiliser davantage les différents acteurs économiques à la nécessité de réaliser les projets dans les délais impartis et d’évaluer l’efficacité de chaque projet et de chaque ouvrage."
 

Prochainement, l’Assemblée nationale, le gouvernement, les ministères, les branches et les localités décidera de la répartition des fonds publics à destination des  régions et des localités démunies. La liste des projets nécessitant les aides de l’État sera alors établie. 


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.