15/11/2018 23:13
Une délégation intersectorielle du Vietnam a tenu une séance de travail avec les autorités de la province de Kampong Chhnang, au Cambodge, afin de trouver des solutions pour des difficultés rencontrées par les Cambodgiens d’origine vietnamienne qui sont déplacés du lac Tonle Sap.

Les Cambodgiens d’origine vietnamienne font partie des plus de 10.000 habitants vivant dans des maisons flottantes sur le lac Tonlé Sap qui doivent être réinstallés dans le cadre du plan du gouvernement cambodgien visant à lutter contre la pollution de l’environnement causée par les maisons flottantes.

Maison flottante des Cambodgiens d'origine vietnamienne réinstallés dans le district de Boribo. Photo : VNA/CVN

Lors de la séance de travail du 13 novembre, Luong Thanh Nghi, vice-président  du Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l'étranger et chef de la délégation, a informé le gouverneur de la province de Kampong Chhnang, Chhua Channdoeun, que la communauté des Cambodgiens d’origine vietnamienne s'était réinstallée conformément au plan du gouvernement. .

Il a signalé que leurs zones de réinstallation temporaire, en particulier dans le district de Boribo, sont inondées et ne disposent pas des infrastructures de base, notamment des routes, de l’approvisionnement en eau potable, de l’électricité, du drainage et du traitement des eaux usées.

Le responsable a déclaré que la communauté exhortait les autorités locales à remédier à la pénurie d'infrastructures ou à leur permettre de déménager dans de meilleurs endroits.

En réponse à cette demande, Chhua Channdoeun a déclaré que les autorités étaient conscientes des difficultés rencontrées par la communauté lors de leur processus de réinstallation. Il a ajouté que le plan de réinstallation, qui avait été approuvé en 2015, devait être achevé en 2019, la province devra organiser le festival national de l'eau en mars. Après juillet 2019, personne n'est autorisé à vivre sur le lac, a-t-il ajouté. Il a indiqué que pour aider les Cambodgiens d’origine vietnamienne dans leurs lieux de réinstallation, en particulier dans le district de Boribo, la province a l'intention de construire des routes en gravier et des ponts temporaires, ainsi que de fournir de l'eau potable et de l'électricité après le retrait des eaux.

Après la réunion, la délégation a rendu visite aux Cambodgiens d’origine vietnamienne réinstallés dans le district de Boribo.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).