06/07/2020 16:39
Le Vietnam a traversé six premiers mois de son mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, alors que la pandémie du nouveau coronavirus continue d’affecter profondément la paix et la sécurité internationales.
>>Le Conseil de sécurité de l’ONU se penche sur la cyberstabilité
>>Renforcement de la coopération dans la lutte anti-COVID-19

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, préside une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, à New York.
Photo : Khac Hiêu/VNA/CVN

Les évolutions rapides, complexes et incertaines dans le monde en raison des rivalités entre les grandes puissances, la montée des tensions dans les points chauds à travers le monde ainsi que les graves répercussions de la crise du nouveau coronavirus ont posé de grands défis au fonctionnement des mécanismes multilatéraux.

Distanciation oblige, les membres du Conseil de sécurité se sont habitués à une nouvelle normalité en s’exprimant depuis leurs missions respectives, en dialoguant avec leurs invités et en votant les résolutions également par visioconférence.

Entre janvier et juin, le Conseil de sécurité a traité un volume de travail énorme avec plus de 200 réunions au niveau des ambassadeurs et des chefs de délégation, et des centaines de séances de travail, ainsi que l’adoption de 80 documents sur 59 points différents de son ordre du jour.

Le Vietnam a participé aux travaux du Conseil de sécurité dans un esprit indépendant, autonome, responsable et équilibré, exprimant clairement sa position en faveur du respect de la Charte de l’ONU et des principes fondamentaux du droit international, et soutenant la recherche de solutions aux conflits régionaux et internationaux par le biais des négociations pacifiques.

En tant que président du Conseil de sécurité en janvier dernier, le Vietnam a organisé des événements importants, notamment une séance en janvier dernier consacrée au "Respect de la Charte de l’ONU aux fins du maintien de la paix et de la sécurité internationales".

Présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, ce débat ouvert a attiré 111 orateurs, dont les représentants de 106 pays. Lors de cet événement, le Conseil de sécurité a adopté la Déclaration présidentielle préparée par le Vietnam, première sur la Charte dans l’histoire du Conseil de sécurité.

Dans cette déclaration, le Conseil réaffirme son "attachement au multilatéralisme et au rôle central joué par l’ONU" et "reconnaît l’importance cruciale que revêt la Charte dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et le développement du droit international, y compris les principes qui régissent les relations entre États en vue d’aider à prévenir le fléau de la guerre".

De plus, en tant que coordinateur du groupe des dix pays membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU en mai 2020, le Vietnam a démontré son rôle actif dans le rétablissement de la réunion en ligne entre ce groupe et le secrétaire général de l’ONU.

"Le Vietnam a assumé sa position de président du Conseil de sécurité de manière très efficace et a accompli avec brio sa tâche", s’est félicité le chef de la Mission permanente de l’Indonésie auprès de l’ONU, Dian Triansyah Djani.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

À la découverte des pagodes khmères du Sud-Ouest En visitant le Sud-Ouest du Vietnam, les visiteurs ne devraient pas manquer cinq pagodes khmères à la beauté ancienne et l’architecture unique.