24/06/2021 14:58
La 31e conférence des États parties à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982 s’est tenue du 21 au 25 juin au siège des Nations unies à New York, aux États-Unis.
>>Le ministre vietnamien de la Défense participe à la 8e ADMM+
>>Séminaire sur la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès l’ONU, à la 31e conférence des parties à la CNUDM.
Photo : VNA/CVN

Lors de la séance de discussion du 23 juin sur le rapport du secrétaire général des Nations unies sur les questions liées aux mers et aux océans, aux activités des agences onusiennes et à la coopération internationale au cours de l’an dernier, les interventions ont souligné la nécessité d’observer la CNUDM, de promouvoir la coopération régionale et internationale dans les domaines de la mer et des océans, de répondre aux défis tels que la pollution de l’environnement marin, le changement climatique, l’élévation du niveau de la mer, contribuant à la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable 14 lié à la conservation et à l’exploitation de manière durable des océans, des mers et des ressources marines.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU, a réaffirmé que la CNUDM est un cadre global régissant toutes les activités dans les mers et les océans, contribuant à assurer la sûreté, la sécurité et la liberté de navigation, le maintien de la paix et de la sécurité internationales, et à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Il a fait part des efforts du Vietnam pour promouvoir les négociations sur la délimitation maritime avec les pays de la région, la protection de l’environnement marin, la coopération bilatérale et multilatérale pour maintenir la sécurité maritime, lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, développer l’économie maritime.

Concernant la situation en Mer Orientale, il a déclaré que la Mer Orientale est une route maritime internationale importante, que le maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité, de la sûreté et de la liberté de navigation en Mer Orientale revêt une importance essentielle pour la paix et le développement dans la région et le monde.

L’ambassadeur a réaffirmé que tous les différends doivent être résolus par des moyens pacifiques, sur la base du respect du droit international, y compris la Charte des Nations unies et la CNUDM, et des processus diplomatiques et juridiques, du non recours à l’usage ou à la menace d’usage de la force.

Il s’est déclaré préoccupé par certains récents événements en Mer Orientale, qui ont gravement porté atteinte aux droits souverains et à la juridiction du Vietnam. Il a appelé les parties concernées à faire preuve de retenue, à ne pas militariser, à s’abstenir de tout acte qui risque de compliquer davantage la situation et d’aggraver les différends, d’affecter la sûreté et la sécurité de navigation et de survol en Mer Orientale, de menacer la paix et la stabilité dans la région, à mettre pleinement en œuvre la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et à finaliser le plus rapidement possible un Code de conduite (COC) substantiel et efficace, conformément au droit international, y compris la CNUDM.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.