05/04/2018 23:52
Assurer et promouvoir les droits de l'homme constituent la politique constante de l'État vietnamien, conformément à la Constitution et à la loi du Vietnam, ainsi qu'aux conventions internationales sur les droits de l'homme auxquelles le Vietnam est membre.
>>Six personnes jugées pour mouvement insurrectionnel

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse périodique du ministère à Hanoï le 5 avril, a répondu à la question de journalistes concernant la condamnation de certaines organisations de protection des droits humains sur le procès de première instance le 5 avril pour six accusés de "renverser l'administration du peuple". Elle a dit que "le Vietnam a rejeté les informations inexactes et subjectives fournies par ces organisations". "Au Vietnam, il n'y a ni soi-disant +prisonniers de conscience+ ni arrestations de personnes qui ont exprimé librement leurs propres opinions", a-t-elle affirmé.

La fête religieuse Quan Thê Am dans la ville de Dà Nang (Centre).
Photo : Trân Lê Lâm.

Comme dans d'autres pays à travers le monde, au Vietnam, toutes les violations de la loi seront strictement traitées en conformité avec les réglementations légales, a déclaré la porte-parole Lê Thi Thu Hang. Elle a souligné que les efforts et les réalisations du Vietnam pour assurer et promouvoir les droits de l'homme au cours des dernières années ont été largement reconnus par la communauté internationale.

Selon l'acte d'accusation du Parquet populaire suprême, de mars 2013 à juillet 2017, Nguyên Van Dai, Pham Van Troi, Nguyên Trung Ton et Nguyên Bac Truyen ont initié, fondé et dirigé l’association "Hôi anh em dân chu" (Fraternité pour la démocratie).

Nguyên Van Dai et ses complices ont persuadé Truong Minh Duc, Lê Thu Hà et certains d’autres de créer un bureau de représentation, un site web de cette association, de rédiger son programme et de développer ses forces. Les accusés ont abusé de leurs droits et libertés pour nouer des liens avec des organisations dans et hors du pays, des organisations illégales pour solliciter leur soutien financier, se livrer à la propagande contre l’État et préparer ses forces dans le but de renverser le pouvoir populaire.

Nguyên Van Dai est identifié comme celui qui a conçu et dirigé les actes délictueux commis par l’association "Hôi anh em dân chu" dont il est deuxième vice-président. Lui et ses complices ont mobilisé et reçu un financement de 71.726 dollars et 9.161,31euros de l’étranger.

Pendant ce temps, Pham Van Troi a fondé et joué le rôle de président de "Hôi anh em dân chu", a chargé les activités de l'organisation dans la région du nord, et a élaboré la plate-forme d’activité de l’association, a discuté et planifié le développement de l'organisation, en incitant six personnes à se joindre à "Hôi anh em dân chu", et a orienté les autres membres sur les méthodes et l'expérience de la mise en œuvre des activités. Il a également géré de fonds de "Hôi anh em dân chu", a ordonné aux membres de l'organisation de s'opposer à l’élection de l'Assemblée nationale en mai 2016.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.