19/08/2021 17:45
Le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a tenu mercredi 18 août une discussion ouverte sur le potentiel et les enjeux des nouvelles technologies au service du maintien de la paix sous la présidence de Subrahmanyam Jaishankar, ministre indien des Affaires étrangères.
>>ONU : l'application de la technologie aux opérations de maintien de la paix doit être sûre

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU.
Photo : Huu Thanh/VNA/CVN

Lors de la discussion, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration présidentielle qui met l’accent sur le potentiel des technologies nouvelles dans le contexte de maintien de la paix et sur les menaces qu’elles risquent de poser.

À cette occasion,  l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a accordé une interview au correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information sur cette question.

Selon le diplomate vietnamien, l'ONU a appliqué la haute technologie dans le maintien de la paix, dont l’utilisation de drones qui s'est avérée remarquablement efficace.

Il y a deux ans, les forces de la paix de l’ONU au Congo ont exploité des drones, et l’ONU prévoit de les exploiter en République centrafricaine et au Mali, a-t-il déclaré.

Cependant, cette question est toujours en discussion, car certains pays sont préoccupés par la question de la violation de la souveraineté, bien que le premier principe des forces de maintien de la paix de l'ONU soit le respect du droit international, dont celui  de la souveraineté des États, a-t-il ajouté.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, a estimé que les soldats de la paix peuvent être protégés par l’utilisation des technologies. Il a précisé toutefois que le déploiement de ces dernières doit s’appuyer sur des besoins concrets et des études préalables. Les efforts pour le recours aux technologies et à la transformation numérique du maintien de la paix sont louables, a-t-il dit.

Selon lui, grâce à l'application de la technologie, les soldats de la paix peuvent s'acquitter plus efficacement de leurs tâches dans divers domaines, dont la collecte et l'analyse d'informations, l'alerte précoce ou la résolution des conséquences des conflits.

Néanmoins, il ne faut pas oublier les inconvénients qu’elles impliquent et il convient de les déployer de manière prudente, afin de garantir la confidentialité des données recueillies, a ajouté le diplomate.

Actuellement, le Vietnam dispose de deux groupes d’officiers participant aux opérations onusiennes de maintien de la paix. Les officiers vietnamiens maîtrisent très bien les technologies appliquées dans les missions de l’ONU et sont hautement appréciés par les organes onusiens, a-t-il annoncé.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï, haut lieu culturel et historique (suite) Dans la stratégie de développement du tourisme du Vietnam, Hanoï joue une position importante. Centre politique, universitaire et culturel national, la capitale regorge de sites historiques et touristiques.