09/05/2020 15:20
Le vice-PM et ministre des AE, Pham Binh Minh, a participé le 8 mai à une réunion selon la "formule Arria" du Conseil de sécurité de l’ONU pour les 75 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale.
>>Le Vietnam appelle à maintenir l'engagement d'aide humanitaire envers le peuple

Le vice-PM Pham Binh Minh lors de la visioconférence, le 8 mai.
Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Lors de la réunion, Pham Binh Minh a déclaré que bien que la Seconde Guerre mondiale se soit terminée en 1945, le conflit continuait dans de nombreux endroits, le colonialisme et l'agression existaient toujours, causant la douleur dans de nombreux pays. Le Vietnam, lui-même, a connu des décennies de guerre dévastatrice pour libérer et unifier le pays.

Comme d'autres guerres, la Deuxième Guerre mondiale a montré que l'expansion, l'imposition, le pouvoir et les actions de militarisme ne pouvaient jamais éteindre le désir ardent des nations de vivre dans la paix et la liberté, les valeurs communes de l'humanité, a-t-il affirmé.

Le vice-Premier ministre a souligné que, outre le fonctionnement du système multilatéral, la primauté du droit et le respect de la Charte de l’ONU, notamment les principes de l’indépendance, de la souveraineté, de l'intégrité territoriale ; le non recours à la force ; le règlement des différends par des mesures pacifiques contribuaient de manière significative au maintien de la paix et à la prévention d'une catastrophe de guerre mondiale au cours de ces 75 dernières années.

C’est aussi le contenu convenu dans la Déclaration du président sur les 75 ans de la Charte de l’ONU du Conseil de sécurité adoptée en janvier 2020 où le Vietnam assume la présidence du conseil.

Rôle du système multilatéral

À cette occasion, M. Minh a partagé les pertes et les sacrifices des peuples d'Europe, d'Asie, d'Afrique et surtout du peuple soviétique durant la Seconde Guerre mondiale.

Pour s’orienter vers l'avenir, les nations doivent respecter le droit international, renforcer la solidarité et la coopération au niveau mondial pour maintenir la paix et la stabilité. C'est également une leçon de réussite des pays de l'ASEAN et le facteur que les organisations régionales peuvent suivre.

Le dirigeant vietnamien a cité des paroles du Président Hô Chi Minh, affirmant que l’aspiration commune de l'humanité à la paix, à la liberté et à la justice et la détermination à défendre l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale triompheraient tous les actes de confrontation, de recours à la force et l’ambition de dominer.

La réunion en ligne du Conseil de sécurité de l’ONU pour les 75 ans de la fin de la Deuxième Guerre mondiale a été présidée par le ministre des Affaires étrangères d’Estonie, pays présidentiel du Conseil de sécurité en mai 2020. Cet événement a attiré et écouté les discours de 48 ministres des Affaires étrangères et représentants des pays membres de l’ONU.

Les pays ont confirmé le rôle du système multilatéral, l'ONU jouant le rôle central dans le maintien de la sécurité et de la paix dans le monde. Ils ont affirmé que le droit international était un outil essentiel qui régit le comportement des États pour prévenir et résoudre les conflits et appelé les nations à maintenir l'esprit de coopération, de dialogue et de promotion de la coopération multilatérale sur la base du respect du droit international pour préserver et promouvoir la paix et la stabilité dans le monde.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.