19/08/2020 16:48
L'ambassadeur et représentant en chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, Dang Dinh Quy, s'est dit préoccupé par l’aggravation de la situation au Yémen, lors d’une réunion tenue en ligne par le Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation au Yémen.
>>Le Vietnam soutient le plan de paix de l’ONU au Yémen

Une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à New York.
Photo : VNA/CVN

L'ambassadeur et représentant en chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, Dang Dinh Quy s’est déclaré soutenir le plan de paix en trois points de l'envoyé spécial de l’ONU au Yémen ; faciliter et ne pas entraver les activités humanitaires, tout en soulignant l'obligation de protéger les civils, notamment les femmes et les enfants.

L'ambassadeur a également discuté des principaux obstacles dans la mise en œuvre de l'Accord de Stockholm, de l'Accord de Riyad et des engagements des parties au Yémen, tout en demandant aux parties de poursuivre le dialogue et d'œuvrer à une solution politique intégrale avec le rôle d'intermédiaire de l’ONU.

Lors de la réunion, les participants ont écouté Martin Griffiths, envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU au Yémen, Ramesh Rajasingham, secrétaire général adjoint de l’ONU chargé du Bureau des affaires humanitaires de l’ONU et d’autres présenter la situation actuelle dans ce pays.

Ils ont partagé les évaluations des responsables et condamné la violence contre les civils et les enfants, exprimant leur soutien à l'indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale du Yémen. Ils ont mis l'accent sur la mise en œuvre pleine des accords de Stockholm et de Riyad, appelant un financement accru pour le Yémen afin de soutenir les programmes humanitaires et d'aider le Yémen à lutter contre l'épidémie de COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.