27/09/2019 01:28
Le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a participé jeudi 26 septembre avec décideurs, chercheurs et représentants d’entreprises énergétiques de 26 pays à la Conférence des producteurs et consommateurs du gaz naturel liquéfié (GNL) 2019 à Tokyo.
>>Énergies propres: le Vietnam créera des conditions favorables aux investisseurs
>>Coopération Vietnam - Japon dans la recherche sur le GNL et le gaz

Photo de famille entre les chefs de délégation participant à la Conférence des producteurs et consommateurs du gaz naturel liquéfié (GNL) 2019 à Tokyo.
Photo: VNA/CVN

Le ministre japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, Isshu Sugawara, a souligné en ouverture la nécessité de renforcer la coopération entre les pays producteurs et consommateurs du GNL.

Il a évoqué les initiatives prises par le Japon pour élargir et développer le marché du GNL, se concentrant sur le soutien financier, le renforcement des capacités et le développement du marché.

Le ministre japonais a réaffirmé la détermination du Japon à investir 10 milliards de dollars supplémentaires provenant des secteurs public et privé pour promouvoir la demande en GNL et aider à la connexion de nouvelles sources d’approvisionnement en GNL en réponse à la demande croissante en Asie.

S’adressant à la conférence, le ministre Trân Tuân Anh a déclaré que le développement du GNL est une tendance inévitable pour le Vietnam de diversifier ses sources de combustible pour la production d’électricité, contribuant ainsi à assurer la sécurité énergétique nationale.

Il a fait savoir que l’exploitation énergétique du Vietnam repose principalement sur des sources naturelles traditionnelles telles que l’hydroélectricité, le charbon, le pétrole et le gaz.

Cependant, les ressources en hydroélectricité ont presque été pleinement exploitées. Par conséquent, le gouvernement vietnamien a élaboré des politiques visant à accroître l’utilisation d’énergies propres et renouvelables pour le développement économique, en particulier pour la production d’électricité, a-t-il indiqué.

Le ministre a ajouté que dans le plan de développement national de l’industrie gazière à l’horizon 2025 avec des orientations jusqu’en 2035, le Vietnam doit importer du GNL à partir de 2022 et que la demande de GNL devrait s’élever à environ 5 millions de tonnes d’ici 2025, 10 millions de tonnes d’ici 2030 et 15 millions de tonnes d’ici 2035.

Afin d’atteindre ces objectifs, le Vietnam est en train de développer un système de terminaux d’importation de GNL et d’installations connexes. En outre, le Vietnam a mis en place et promulgué un cadre juridique pour développer ce secteur.

Lors de la conférence, les délégués ont évoqué le rôle du GNL dans la réalisation des objectifs mondiaux en matière de changement climatique, ainsi que des solutions pour accéder à l’énergie, développer la demande en GNL dans les nouvelles économies émergentes et assurer la protection de l’environnement et la sécurité énergétique.

Au cours de sa visite de travail au Japon, le ministre Trân Tuân Anh a rencontré la ministre Sugawara et le secrétaire général du Parti libéral démocrate (LDP) pour la Chambre des conseillers Hiroshige Seko.

Il a déclaré au ministre Sugawara que le gouvernement vietnamien et le ministère de l’Industrie et du Commerce sont particulièrement intéressés par le développement de la production d’électricité à partir de GNL et créent des conditions favorables pour que les entreprises japonaises étudient et mettent en œuvre des projets d’investissement dans le GNL au Vietnam.

Il a proposé que le Japon continue d’aider le Vietnam à développer des projets d’énergie à gaz, à élaborer des réglementations et des politiques en vue de développer les ports de réception et d’importation de GNL et à développer les ressources humaines en la matière.

En réponse, le ministre Sugawara a déclaré que le Japon va augmenter les budgets afin de soutenir la formation des ressources humaines dans le secteur du GNL pour certains pays, y compris le Vietnam.

Concernant l’intégration économique internationale, les deux ministres ont souligné la nécessité de renforcer davantage le cadre de négociation commerciale multilatérale régionale tel que le Partenariat économique global régional (RCEP) et de renforcer la coordination bilatérale afin de conclure les négociations du RCEP lors de la réunion ministérielle sur le RCEP à Dà Nang (Centre) ce mois-ci et la signature de cet accord au Vietnam en 2020.

Le ministre Trân Tuân Anh a salué le rôle de premier plan joué par le Japon dans le processus de négociation de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et du RCEP.

Il a exprimé l’espoir que le Japon va continuer à promouvoir son rôle non seulement dans les négociations du RCEP, mais également dans l’aide au Vietnam pour mettre en œuvre efficacement cet accord.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.