23/05/2018 22:47
Une délégation du ministère vietnamien de la Santé, dirigée par son vice-ministre Lê Quang Cuong, participe du 21 au 26 mai à la 71e Assemblée mondiale de la Santé tenue au siège des Nations unies à Genève, en Suisse.
>>Le Vietnam participe à une course/marche organisée par l’OMS à Genève
>>Ouverture de la 70e Assemblée mondiale de la santé à Genève
>>Le Vietnam souligne la coopération, pour une santé et une vie meilleures

Lê Quang Cuong (droite) et Duong Chi Dung à la 71e Assemblée mondiale de la santé à Genève.
Photo : VNA/CVN

L'ambassadeur Duong Chi Dung, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies et d'autres organisations internationales à Genève, a assisté aux activités de cet événement, réunissant des ministres de la Santé et des représentants de 194 pays membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Lors de son intervention le 23 mai, le vice-ministre Lê Quang Cuong a déclaré que le principe fondamental de la couverture universelle des soins de santé est de faire en sorte que tout le monde, partout dans le monde, peut avoir accès à des services de santé essentiels de qualité. 

Le Vietnam répond maintenant à 73% des besoins de santé de la population liés aux services de santé essentiels, considérés comme relativement élevés par rapport à ceux du Pacifique occidental. Cependant, environ 19% des ménages doivent consacrer plus de 10% de leur revenu total aux services de santé - un niveau jugé déraisonnable par l'OMS. En conséquence, le Vietnam réorganise ses systèmes de prestation de services de santé sur place afin de fournir des soins intégrés, ainsi qu'une allocation financière équilibre pour améliorer la situation. 

Le vice-ministre Lê Quang Cuong a également souligné l'engagement politique des nations en tant qu'élément essentiel contribuant à la mise en œuvre de la couverture universelle des soins de santé. En octobre 2017, le Comité central du Parti communiste du Vietnam a adopté une résolution sur le renforcement de la protection, de soins et d'amélioration de la santé de la population dans le nouvel contexte avec des objectifs précis jusqu’en 2030, dont l’objectif vers une couverture universelle des soins de santé universels est un objectif global dans cette résolution politique importante. 

Trois actions concrètes du Vietnam

À cette occasion, le vice-ministre Lê Quang Cuong a présenté trois actions concrètes que le secteur de la santé du Vietnam s’engage à réaliser d’ici dans un an pour couvrir l'ensemble de la population des soins de santé, selon la recommandation du directeur général de l’OMS.

En conséquence, le Vietnam est engagé à augmenter le nombre de centres médicaux au niveau communale capables de prévenir, de gérer et de traiter certaines maladies non transmissibles (telles que l'hypertension, le diabète) à 75% pour la fin de 2019, à 95% en 2025, et à 100% d'ici 2030. Le deuxième engagement est d'étendre la couverture de l'assurance maladie de 86,4% en 2017 à 88,5% d'ici la fin de 2018. Troisièmement, la mobilisation des ressources financières des taxes sur les produits nuisant à la santé (tabac et alcool) et l'augmentation des fonds publics, en particulier des caisses d'assurance-maladie, pour allouer aux services de soins de santé initiaux. 

Le Vietnam est l'un des 34 membres du Conseil exécutif de l'OMS pour la période 2016-2019. 

Lors de cette manifestation, les ministres de la Santé et d’autres délégués des pays membres de l’OMS examinent de diverses questions, dont le treizième programme général de travail – le plan stratégique quinquennal de l’OMS visant à aider les pays à atteindre les cibles des Objectifs de Développement Durable (ODD) liées à la santé. 

Cette année, l’Assemblée mondiale de la santé aborde aussi d’autres sujets, dont l’action de l’OMS dans les situations d’urgence sanitaire, la poliomyélite, l’activité physique, les vaccins, la charge mondiale de mortalité et de morbidité due aux morsures de serpents et les cardiopathies rhumatismales. 

S’adressant à cette occasion, le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a souligné qu’il faudrait changer d’action en faveur de la couverture universelle des soins de santé. 

Cette Assemblée de la santé sera historique. Le 70e anniversaire de l’OMS marque sept décennies d’avancées en santé publique qui ont permis d’allonger de 25 ans l’espérance de vie au niveau mondial, de sauver des millions d’enfants et de faire d’énormes progrès dans l’éradication de certaines maladies mortelles, comme la variole et, bientôt, la poliomyélite", a-t-il dit. 

"Mais la dernière édition des statistiques sanitaires mondiales, publiée récemment, montre que beaucoup reste à faire. Aujourd’hui, moins de la moitié de la population mondiale a accès à tous les services de santé dont elle a besoin ; chaque année, 13 millions de personnes – dont la plupart habitent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire – meurent avant l’âge de 70 ans de maladies cardiovasculaires, d’affections respiratoires chroniques, de diabète ou de cancers ; en  2016, 15.000 enfants sont morts par jour avant d’avoir atteint leur cinquième anniversaire ; en 2010, près de 100 millions de personnes ont sombré dans l’extrême pauvreté parce qu’elles ont dû payer des services de santé par leurs propres moyens. C’est inacceptable", a-t-il ajouté. 

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a présenté un programme ambitieux en faveur du changement destiné à sauver 29 millions de vies d’ici à 2023. Le programme général de travail de l’OMS est axé sur des cibles relevant du "triple milliard", à savoir : un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle ; un milliard de personnes supplémentaires mieux protégées face aux situations d’urgence sanitaire ; un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d’un meilleur état de santé et de plus de bien-être. "Nous travaillons différemment afin que notre vision d’un monde où la santé soit un droit pour tous devienne réalité. Nous agissons autrement", a conclu Dr Tedros.

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.