07/04/2018 21:41
Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Dang Dinh Quy, a souligné la nécessité pour le Mouvement des non-alignés (MNA) de promouvoir la paix et la sécurité sur la base de la Charte des Nations unies et du droit international. Il s’agit de conditions sine qua non pour le développement durable.
>>Le Vietnam appelle la réforme des opérations de maintien de la paix
>>Le Vietnam apprécie l'assistance de l'ONU dans le domaine de la santé
>>Le Département de maintien de la paix du Vietnam voit le jour

La 18e conférence ministérielle du MNA s'est tenue les 5 et 6 avril à Bakou, en Azerbaïdjan. 
Photo : TNA/CVN

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Dang Dinh Quy, a également souligné, lors de la 18e conférence ministérielle du MNA qui s'est tenue les 5 et 6 avril à Bakou, en Azerbaïdjan, l'importance de résoudre les conflits par des moyens pacifiques et de ne pas utiliser la force ni la menace d'y recourir.

Le MNA devrait jouer un rôle plus actif dans la mise en œuvre des engagements et accords internationaux tels que le Programme de développement durable à l'horizon 2030, l'Accord de Paris sur le changement climatique et la réforme du système économique et financier mondial, la promotion du développement durable, inclusif et innovant afin de protéger les intérêts des pays en développement.

Le délégué vietnamien a également exhorté les membres du MNA à coopérer étroitement, à se soutenir mutuellement et à suivre résolument les principes de base pour que ce mouvement reste ferme face aux défis du XXIe siècle.

Le vice-ministre Dang Dinh Quy a affirmé que de concert avec les pays de l’ASEAN, le Vietnam respectait et défendait toujours les principes de la Charte des Nations unies et du droit international.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, le Vietnam appelle les parties concernées à faire preuve de retenue et à régler leurs différends par des mesures pacifiques fondées sur le droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, la déclaration de la conduite des parties en Mer Orientale, et à parvenir au plus tôt à un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Lors de l’ouverture de la 18e conférence ministérielle du MNA, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a souligné que le respect du droit international est crucial pour maintenir la paix et la sécurité internationale pour le développement durable.

Le MNA devrait continuer à promouvoir les principes du respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriales des pays, ne pas interférer dans les travaux internes de ceux-ci, ne pas utiliser la force ou la menace d'y recourir et régler tous les différends par des moyens pacifiques.

Photo de famille des délégué à MNA-18. 
Photo : TREND/CVN

La conférence a centré les discussions sur la manière de faire face aux défis régionaux et mondiaux, de favoriser le développement socioéconomique, de renforcer la paix, la stabilité et la sécurité internationale, et de renforcer la collaboration entre les membres du MNA.

Ils ont adopté le document de la conférence qui affirme la position et les principes généraux du MNA sur les questions régionales et mondiales ainsi que les engagements de traiter les différends par des moyens pacifiques sur la base du droit international, reconnaît les efforts de l'ASEAN pour construire la Communauté de l'ASEAN et renforcer son rôle central dans la structure régionale et appelle à un règlement pacifique de la question de la Mer Orientale.

La conférence a également adopté la Déclaration de Bakou, la Déclaration sur la Palestine et la Déclaration spéciale sur la célébration du 100e anniversaire de Nelson Mandela.

En marge de la conférence, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Dang Dinh Quy, a été reçu par le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères Elmar Mammadyarov.

En plus, la délégation vietnamienne a eu des entretiens bilatéraux avec des délégués du Nicaragua, du Venezuela, de la Bolivie, de l'Équateur, de l'Afrique du Sud, du Ghana, du Rwanda, de la Tanzanie et des Maldives pour discuter des moyens de renforcer la coopération dans la politique, la diplomatie, l’économie, le commerce, l’éducation ainsi que sur les forums multilatéraux.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.