03/08/2021 15:42
Selon le Département général des douanes, les exportations vietnamiennes vers la France au premier semestre 2021 se sont établies à 1,56 milliard d'USD, soit une légère baisse de 0,39% en un an.
>>Opportunités pour le Vietnam de promouvoir ses exportations vers la France
>>Réunion d'affaires sur l'accord de libre-échange UE - Vietnam en France

Les litchis vietnamiens en vente dans un supermarché à Paris.
Photo : VNA/CVN

Ces dernières années, la France a toujours été l'un des principaux partenaires commerciaux du Vietnam au sein de l’Union européenne (UE). Notamment dans le domaine de l'exportation, la France est actuellement le 4e marché d'exportation du Vietnam dans l’UE-27, seulement derrière les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Autriche et représente environ 10% du total. Cependant, la part des produits vietnamiens reste modeste, ne représentant que 1,1% des importations totales de la France.

Au cours des 6 premiers mois de 2021, les téléphones et accessoires, bien qu'en baisse de 38,4%, arrivent en tête en chiffre d’affaires à l'exportation vers le marché français, atteignant 282,1 millions d'USD, représentant 18% du total. Viennent ensuite les chaussures avec 279,7 millions d'USD (38,4%) et le textile-habillement avec 247,5 millions d'USD (40%).

Un certain nombre d'articles ont connu une augmentation du chiffre d'affaires : véhicules et pièces de rechange (85%) ; bois et produits dérivés (32%) ; machines-outils et pièces détachées (42%) ; produits en plastique (58%) ; fruits (64%) ; pierres et métaux précieux (98%) ; produits en caoutchouc (168%) ; poivre (112%) et produits céramiques (54%).

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrirait ses portes aux touristes internationaux Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a proposé un programme pilote d’accueil des visiteurs internationaux munis de passeports vaccinaux à Phu Quôc, province méridionale de Kiên Giang à partir d’octobre prochain, ce pour une durée de six mois.