22/03/2018 12:23
Les exportations vietnamiennes de céphalopodes au Japon en janvier 2018 ont continué d'augmenter, de 23%, pour atteindre 12,8 millions de dollars. Le Vietnam conserve ainsi sa place de 2e fournisseur sur ce marché, derrière la Chine.
>>Montée en flèche des exportations nationales de céphalopodes aux États-Unis
>>Forte augmentation des exportations de céphalopodes vers l’Italie
>>Les exportations nationales de céphalopodes poursuivent sur leur bonne lancée

Transformation des calmars dans la compagnie de Nam Hà Tinh, district de Ky Anh, province de Hà Tinh (Centre).
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Les quatre sources d'approvisionnement principales du Japon sont la Chine, le Vietnam, la Thaïlande et le Pérou. En 2017, le Japon a eu tendance à augmenter ses importations de céphalopodes en provenance de Chine et du Pérou en raison des prix compétitifs.

La Chine est en tête avec 78% du total, suivi par le Vietnam avec 12,3%. Le prix des céphalopodes vietnamiens est compétitif par rapport à la Thaïlande, mais supérieur à celui de la Chine et du Pérou. En 2017, le prix à l'exportation des céphalopodes vietnamiens au Japon était de 7 dollars/kg ; en Chine, de 5,8 dollars/kg ; en Thaïlande, de 14 dollars/kg ; au Pérou, de 4 dollars/kg.

En raison des prix élevés, la valeur des exportations de céphalopodes au Vietnam en 2017 a atteint près de 149 millions de dollars, +35% en un an. Alors que les importations totales de céphalopodes au Japon en 2017 n'ont atteint que 59.000 tonnes, soit 356 millions de dollars, en baisse en glissement annuel de 32% en volume et de 41% en valeur. Ces 10 dernières années, la Chine est restée le premier fournisseur au Japon.

Le Vietnam exporte sur ce marché calmars frais et surgelés, qui représentent 52% du total, suivis par les poulpes transformés, 21%, les poulpes frais, surgelés et séchés, 19%. 

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.