18/04/2019 06:31
Avec la ratification de la convention N°159 sur la réadaptation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées de l’Organisation internationale du travail, le Vietnam a prouvé sa détermination dans la protection de ces travailleurs vulnérables.

>>Née sans bras, elle retombe sur ses pieds
>>Centre Envol, espoir pour les personnes handicapées
>>Une volontaire australienne dévouée du handicap

Une classe de formation professionnelle en faveur des personnes handicapées à Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo: Hô Câu/VNA/CVN

Le Vietnam a un taux de personnes handicapées parmi les plus élevés en Asie-Pacifique comme dans le monde: plus de 7% de sa population, soit plus de 6,2 millions de personnes âgées de plus de 2 ans. De plus, 13% de sa population, soit près de 12 millions, vivent avec une personne en situation de handicap, selon une enquête nationale publiée mi-janvier par le Département général des statistiques et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Ce chiffre est en augmentation, suite à la croissance démographique et au processus de vieillissement.

Des progrès évidents

"Depuis des années, le Parti et l’État accordent une attention particulière à la protection, à la promotion des droits et à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées", déclare Tô Duc, chef adjoint du Département des assistances sociales du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales.

En 2010, le pays a promulgué une loi sur ces personnes et des textes d’application. Afin d’accélérer la mise en œuvre des politiques de soutien, il a déployé, en 2012, un Plan d’action national. L’objectif étant de les aider à valoriser leurs capacités et à mieux s’intégrer à la société ainsi que de créer des emplois en faveur de 250.000 personnes vulnérables.

En 2014, le Vietnam a ratifié la convention de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur les droits des personnes en situation de handicap. Parallèlement, il a pris de nombreuses mesures pour les encourager et favoriser la mise en œuvre de leurs droits politiques, économiques, culturels et sociaux. L’État et la société ont agi au niveau de plusieurs axes: santé, réhabilitation fonctionnelle et création d’emplois.

L’accès à l’emploi des personnes handicapées fait toujours l’objet des préoccupations du Vietnam.
Photo: Hô Câu/VNA/CVN

Tout récemment, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et président de la République, Nguyên Phu Trong, a signé un document ratifiant la participation du Vietnam à la convention N°159 sur la réadaptation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées de l’Organisation internationale du travail (OIT). Cela affirme l’engagement du pays à ce que ses travailleurs vulnérables ne fassent pas l’objet de discrimination en matière d’emploi.

Aux termes de cette convention, les États membres doivent modifier ou abolir les réglementations et pratiques existantes qui entretiennent une inégalité des droits entre les travailleurs souffrant d’un handicap et les autres. Il faut également mettre en œuvre une politique nationale concernant leur réadaptation professionnelle et leur accès à l’emploi. La convention fixe les principes de cette politique et détermine les mesures à prendre au niveau national pour y parvenir. Elle fournit des conseils sur l’enseignement et la formation professionnels, ainsi que sur d’autres services pour développer l’accès durable à l’emploi des personnes handicapées. Cette convention veille à ce qu’ils aient accès à des conseillers en matière de réadaptation, ainsi que d’autres personnels qualifiés chargés de l’orientation professionnelle, de la formation professionnelle et de l’emploi.

En apprenant la nouvelle, la directrice du centre Phuc Tuê, spécialisé dans l’accompagnement des jeunes autistes et la formation professionnelle des personnes handicapées, Minh Huong, n’a pas caché son bonheur. "La ratification de la convention N°159 constitue un pas en avant dans l’amélioration du cadre juridique actuel du Vietnam. Je souhaite que l’accès à l’emploi des travailleurs handicapés s’améliore de plus en plus", se réjouit-elle.

En plus des cours d’apprentissage, le centre Phuc Tuê aide les personnes handicapées à améliorer leurs capacités de travail en équipe et à mieux gérer leur temps.

Besoin d’action plus forte

Selon une étude de l’OIT, le Vietnam perd 3% de son PIB en raison du chômage des personnes handicapées.
Photo: VNA/CVN

Selon des données du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, le pays recense actuellement environ deux millions d’handicapés en âge de travailler. Sur ce total, 30% ont une activité rémunérée. Cependant, la plupart ne conservent pas leur emploi sur le long terme à cause des conditions de travail qui ne leur conviennent pas et des revenus trop bas. 

"Bien qu’ils aimeraient travailler, beaucoup d’handicapés n’arrivent pas à trouver un emploi", remarque Minh Huong. Certes, les préjugés sont encore le frein le plus important à l’embauche. Il faut donc faire évoluer les mentalités et changer le regard de la société sur les personnes handicapées.

Pour les aider à trouver un emploi stable, le directeur adjoint du Centre de placement de Hanoï, Vu Quang Thành, estime qu’il est important d’améliorer leur qualification professionnelle. Les personnes handicapées doivent être formées pour répondre immédiatement aux besoins des entreprises sans passer par une période de remise à niveau.

Les politiques pour encourager les entreprises à les embaucher sont aussi pointées du doigt. Le nombre d’entreprises ayant des travailleurs handicapés reste encore trop faible, et ce malgré des politiques préférentielles. Certaines qui comptent recruter 30% de travailleurs handicapés demandent plus de soutien de la part des autorités.

Selon une étude de l’OIT, le Vietnam perd 3% du PIB en raison du chômage des personnes handicapées, alors qu’elles souhaitent être utiles à leur pays. "Leur créer des conditions favorables, c’est ne laisser personne de côté dans le processus de développement de l’économie et du marché du travail. Ce n’est pas seulement une question de droits de l’homme, mais aussi de réussite commerciale. En offrant des opportunités d’emploi aux personnes handicapées, les entreprises, les individus et la société bénéficieront d’avantages certains", souligne Chang-Hee Lee, directeur de l’OIT au Vietnam.

Félicitant le pays pour avoir ratifié la convention sur la réadaptation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées de l’OIT, Chang-Hee Lee estime que ce geste fort est une illustration des efforts et engagements du Vietnam dans l’assurance des droits des personnes handicapées. Il s’agit de la 23e convention de l’OIT que le pays a ratifiée.

Cette année, l’OIT célébrera le 100e anniversaire de sa fondation. Le Vietnam a l’intention de ratifier la convention N°98 sur le droit d’organisation et de négociation collective.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Le Vietnam et Taïwan cultivent leurs liens touristiques La 8e conférence sur la coopération touristique entre le Vietnam et Taïwan (Chine) s’est tenue vendredi 18 octobre dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu.