02/10/2019 18:39
Le 1er octobre, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung s’est rendu sur le chantier de grands projets d’infrastructures de transports de Hanoï, dont la ligne ferroviaire urbaine Cat Linh - Hà Dông, pour examiner leurs travaux.
>>Hanoï cherche à promouvoir l'utilisation des moyens de transport en commun
>>La Permanence du gouvernement examine d'importants projets de transport
>>Le chemin de fer urbain Cat Linh-Hà Dông sera officiellement mis en service en avril

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a été accompagné du ministre des Transports et des Communications Nguyên Van Thê et du président du Comité populaire municipal Nguyên Duc Chung.

Avec 13,5 km de longueur, la ligne ferroviaire urbaine Cat Linh - Hà Dông est achevée à 99% s’agissant des travaux de construction et à 97% concernant les travaux d’installation des équipements. Elle fonctionne à titre d’essai depuis le 20 septembre 2018. La ligne Cat Linh-Hà Dông fut construite avec l’aide publique au développement de la Chine. Le chemin de fer de 13,5 kilomètres comptera 12 gares aériennes et un dépôt. La vitesse prévue est de 80 km/h et les trains circuleront toutes les deux minutes. Le projet, d'un montant de 886 millions de dollars, devait initialement être mis en service en 2016, mais plusieurs revers l'ont reporté.

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung (centre) s’est rendu sur le chantier du projet de la ligne ferroviaire urbaine Cat Linh - Hà Dông. Photo : VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a demandé au maître d’œuvre, au ministère des Transports et des Communications et aux organes concernés d’assurer la qualité et la sûreté ainsi que d’accélérer le rythme des travaux pour mettre en service cette ligne ferroviaire d’ici la fin de cette année. Selon un rapport du ministère des Transports, la cause principale du retard du projet est l’insuffisance de documents nécessaires à l’exploitation commerciale. Le ministère des Transports demande au maître d’œuvre de respecter les dossiers déjà approuvés afin de répondre aux normes de sûreté de fonctionnement données par le consultant français ACT, a déclaré le ministre du Transport et des Communications Nguyên Van Thê.

En visitant le chantier des deux projets d’élargissement du périphérique N°3, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a indiqué que les travaux étaient réalisés selon le rythme prévu, mais qu’il y avait des bases pour l’accélérer. Il a demandé au ministère des Transports et des Communications et au comité de gestion de ces deux projets de raccourcir le temps de construction tout en assurant la sécurité des ouvriers et la qualité des travaux.

Environ 46% des travaux du tronçon Mai Dich - Co Nhue et 45% des travaux du tronçon Co Nhue - Nam Thang Long ont été achevés, a annoncé le comité de gestion des deux projets. S’agissant de la ligne ferroviaire urbaine Nhon – Gare de Hanoï, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a demandé au Comité populaire de la capitale, aux ministères et secteurs concernés, d’assurer l’avancement des décaissements et le rythme des travaux. Selon Nguyen Cao Minh, directeur du Comité de gestion des chemins de fer urbains de Hanoï, environ 52%  des travaux du projet ont été achevés. La construction du tronçon aérien sera achevée en avril 2021 et celle du tronçon souterrain d'ici la fin 2022.

Mise en chantier en 2010, la ligne ferroviaire urbaine Nhôn – Gare de Hanoï est considérée comme « ligne-pilote » de la capitale. Au départ de Nhôn (district de Tu Liêm, banlieue de Hanoï), cette ligne de 12,5 km aura pour terminus la Gare de Hanoï. Le premier tronçon sera aérien et reliera Nhôn à Cat Linh, en passant par Câu Diên, Mai Dich, Câu Giây, Kim Ma, Giang Van Minh (soit 9,5 km); et le second, souterrain, de Cat Linh à la Gare de Hanoi.

Cette ligne comprendra 15 stations espacées de 800 m, 11 pour le premier tronçon et quatre pour le second, qui seront desservies par des rames pouvant transporter environ 1.155 passagers à une vitesse maximale de 80 km/h. La construction du métro Nhon – Gare de Hanoi bénéficie des prêts du gouvernement français (335 millions d’euros), de l’Agence française de développement (AFD, 179 millions d’euros), de la Banque européenne d’Investissement (EIB, 141 millions d’euros) et de la Banque asiatique de développement (ADB, 402 millions de dollars, soit l’équivalent de 302 millions d’euros).

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Quinze activités majeures de promotion du tourisme du Vietnam en 2020 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, dans le cadre des Programmes nationaux pour ce secteur, sont prévues en 2020 au moins 15 activités majeures de promotion du tourisme.